Lundi 19 mai - 17h36 | Daphné G

La Baule Para-cso : premier succès

C’est sous un soleil magnifique et sous le regard d’un public toujours plus nombreux que se sont déroulés les premiers Grands Prix de la saison para-cso lors du Longines Jumping International de La Baule. Programmée à l’issue du Grand Prix à 1.50m, la compétition accueillait vingt-huit cavaliers sur des épreuves allant de la Para-équestre Élite (1.20m) à la Para-équestre 4 (70 cm), catégorie réservée aux cavaliers non-voyants.


Premier en piste et non des moindres, José Letatre était accompagné de son fidèle Paco des Plains avec lequel il remportait dernièrement le circuit 2013 à Equita’Lyon. Très à l’aise sur l’immense piste du Stade François André, le cavalier du 'Team Normandie' a bouclé un parcours sans pénalité lui permettant d’accéder au barrage et a confirmé son statut de favori de l’épreuve. C’était sans compter sur la rapidité de son compatriote et adversaire, Frédéric Loué, sur le tout bon Pirate du Quesnois. Bien décidé à s’emparer de la tête de cette première étape, le cavalier, ici sur ses terres, est parti sur cette deuxième manche avec un galop soutenu, a coupé les courbes, et n’a pas hésité à prendre des risques. Pari gagnant, puisqu’il a passé la ligne d’arrivée avec quelques secondes d’avance sur José, et a donc pris la tête de l’épreuve.


La Baule : Le bonheur des dames


Douées, battantes, faisant preuve d’une grande maîtrise technique, les cavalières ont pour ainsi dire nettement dominé les épreuves suivantes. Preuve en est, Sandra Escudé a donné le tempo dès la Para-équestre 1.Survolant l’épreuve sur un Tic Tac du Lorillu en grande forme, ils ont été l’unique couple à déjouer les pièges du chef de piste international Frédéric Cottier. Sacrés vainqueurs sans passer par un barrage, ils ont devancé Zoé Grandsur Gladis et Julie Barbet avec Caliro, respectivement deuxième et troisième avec quatre points chacune.

Du côté du Para-équestre 2,  Valérie-Anne Nicolas, associée à Joconde de Vallet, et Audrey Florenceau, accompagnée de Roxana Dam, ont aussi été les seules sans faute de cette catégorie. Pourtant courue par des cavaliers chevronnés à l’instar de Damien Paumier, Manon Henry ou encore la Britannique Karen Bostock, l’épreuve a offert une première ligne compliquée avec un oxer en n°2 qui, situé dans une zone d’ombre, a occasionné quelques 'dégâts', tout comme le triple, difficile et peu fréquent sur ce type d’épreuves, laissant de nombreux cavaliers à quatre points. Sauvant l’honneur masculin, Didier Tesson sur son poney Texas des Poiriers, prendra tout de même la troisième place.

Cavalière phare de la Para-équestre 3, la jeune Constance Coubris a une fois de plus montré sa suprématie dans cette catégorie. Associée pour l’occasion à son autre monture, One d’Angludet, moins à l’aise que son prédécesseur sur la grande piste de La Baule, la cavalière a su se montrer convaincante et emmener son compagnon vers la victoire. Elle a été la seule à finir double sans faute. Derrière eux, l’Allemand Axel Kruse, quatre points au barrage, est monté sur la deuxième marche du podium.

Toujours aussi impressionnante pour le public, l’épreuve réservée aux cavaliers non-voyants (Para-équestre 4) a tenu toutes ses promesses. Avec  l’élite de la discipline au départ comme Salim Ejnaini, courant pour l’occasion sous couleurs marocaines, Ophélie de Favitski guidée pour la première fois par Sarah Bry et Laetitia Bernard associée à une nouvelle monture Noisette d’Ocre, rien ne laissait prédire le dénouement du match.  Sur son compagnon de toujours Ivoire, Salim a été le premier à fouler la piste. Toujours aussi téméraire avec sa guide Tiffany Margueritat, le couple a montré autant d’aisance qu’à son habitude, mais il a malheureusement fauté sur un vertical, ce qui lui a coûté la victoire. Laetitia Bernard, dont la ponette faisait ici son tout premier concours handisport, a commis, elle aussi, une faute sur ce même obstacle. La Francilienne s’est dit néanmoins très satisfaite de sa nouvelle compagne en sortie de piste. Nul doute que le couple sera vite à même d’aller chercher les premières places des podiums lors des prochaines échéances.
Enfin, Ophélie de Favitski, en selle sur Charming Girl Z, a su profiter de cette première étape pour montrer qu’il faudrait encore compter sur elle en 2014. Accumulant de nombreuses victoires en 2013, la cavalière a bien pour intention de s’offrir la tête du circuit en 2014. Objectif bien préparé puisque la cavalière, associant technique à vitesse, s’est octroyée la première place de l’étape d’une main de maître.

(Source communiqué)

J'aime 181

Réagissez