Lundi 19 mai - 12h42 | Marie de Pellegars

Dakar C quitte la famille Rozier

Le monde équestre a appris, la semaine dernière, que [Dakar C] quittait les écuries familiales de la famille Rozier situées à Bois-le-Roi. Après avoir évolué sous la selle de [Philippe Rozier], le fils de Burggraaf s’était blessé en décembre 2012 à la suite de sa participation au CSI 5* de La Corogne en Espagne. Le mâle de onze avait finalement repris la compétition un an après, au CSI 2* de Strazeele, mais avec [Thierry Rozier] cette fois-ci. Le couple s'est ensuite rendu, fin mars, au CSI 2* de Cagnes-sur-Mer où il s'est adjugé la quatrième place du Grand-Prix. Attisant ainsi les convoitises, le magnifique bai a trouvé preneur en la personne de Gilbert de Roock, marchand de chevaux belge. Ce week-end, le nouveau couple que Dakar C forme avec le cavalier du marchand, [Brecht Bille], a excellé lors du CSI 3* de Kapellen. Lors de la première journée de compétitions, les deux compagnons ont terminé huitièmes d'une épreuve à 1,40m. Le lendemain ils ont remporté la seconde qualificative pour le Grand Prix dans lequel ils ont pris la cinquième position.


'Nous avons décidé de le vendre car après le concours de Cagnes-sur-Mer, où il a été très performant, j'ai eu beaucoup de demandes et j'ai alors questionné mon propriétaire Gérald Frydman sur ce qu'il voulait en faire. Ce dernier souhaitait que je le monte en concours mais malheureusement je n'ai pas le temps et la compétition n'est plus ma priorité. À cinquante ans, même si j'aimerais retourner au haut-niveau, ma carrière est davantage derrière moi et aujourd'hui je me concentre sur le coaching de mes clients. J'en ai alors parlé à Philippe qui a souhaité essayer le cheval lors du CSI 3* de Maubeuge mais nous n'avons pas trouvé d'accord avec Christian Baillet, son propriétaire. J'avais donné la priorité à mon frère, qui l'aimait vraiment bien, mais finalement nous avons trouvé un terrain d'entente plus rapidement avec Gilbert de Roock. Je pense que son objectif est de réaliser du commerce avec le cheval. Ce dernier est venu avec son cavalier, ils l'ont essayé mardi et l'ont ensuite directement emmené au CSI 3* de Kapellen. Cela a été très rapide car ils connaissaient très bien le cheval et l'avaient déjà vu sur de nombreux terrains de concours. Nous l'avions depuis l'âge de trois ans. Il est très gentil mais il aimait dominer son monde ! C'était un cheval très attachant, nous avons eu énormément d'émotion lors de son départ mais ce matin tous les grooms et cavaliers de chez nous étaient vraiment ravis de ces performances', a expliqué Thierry Rozier.

MPM

J'aime 143

Réagissez