Lundi 27 février - 18h41 | Françoise Lefort (avec Johanna Zilberstein)

Ingmar de Vos : ’’Protéger le cheval contre des actes indignes’’

Les organisateurs des Brussels Endurance Masters avaient convoqué la presse, vendredi, pour une conférence de presse en marge de la tenue de leur événement. Mais, surtout, ce rendez-vous était l’occasion d’évoquer les problèmes connus par l’endurance avec Ingmar de Vos, président de la Fédération équestre internationale (FEI).
’’Ma priorité est le bien être du cheval et sa protection contre des gens qui commettent des actes indignes. L’équitation est avant tout une passion, celle du cheval’’, a rappelé le Belge, qui est également revenu sur la place de l’endurance. ’’Il s’agit de la deuxième discipline la plus pratiquée et le chiffre a augmenté de 117% depuis 2006. Cette croissance a généré des problèmes graves que nous devons gérer, car chaque pays applique la discipline à sa manière.’’
En tant que président de l’instance gouvernante du sport dans le monde, Ingmar de Vos a tenu à rappeler que la FEI ne restait pas de marbre face aux nombreux abus et incidents, notamment dans les pays du Golfe.’’En concertation avec les fédérations, nous nous bagarrons chaque jour. À Barcelone, en avril prochain, la commission va présenter une étude portant sur les causes des fractures. Nous gérons les contrôles antidopage sur un plan mondial et tenons à ce que chaque pays applique cette politique.  Maintenant, nous espérons pouvoir contrôler la façon dont sont pratiqués les entrainements.’’

J'aime 119

Réagissez