Jeudi 10 novembre - 12h39 | Communiqué

Un parlementaire à Lamotte-Beuvron


Le GHN a accueilli, vendredi dernier, Jean-Paul Denanot, euro-député de la circonscription Auvergne-Centre-Limousin, en visite auprès des acteurs de la filière équestre dans la perspective d’amender un rapport européen sur la responsabilité et les soins liés aux équidés.
Un premier entretien avec Pascal Bioulac, administrateur du GHN et Président du groupe Cheval du COPA-COGECA et Jean Marie LAURENT, délégué général du GHN, a permis de rappeler la nature agricole des activités équestres et le travail accompli par les organisations professionnelles, tant au niveau national qu’au niveau européen pour faire valoir cette spécificité.
 
S’en est suivie la visite du Club hippique de Brinon pour s’imprégner de la réalité d’une structure équestre implantée en zone rurale. Damien Védrine, le gérant du centre équestre, lui a exposé les atouts mais aussi les faiblesses de son implantation en zone rurale. Les contraintes de la fiscalité, des rythmes scolaires et les incertitudes de l’éligibilité à la PAC sont autant de sujets qui viennent contrarier l’économie des petites structures équestres déjà mises à mal par la morosité économique ambiante et qui, bien évidemment, ont été abordés.

Visite du Parc équestre fédéral oblige, Jean-Paul Denanot, accompagné par Frédéric Bouix, directeur général de la Fédération française d’équitation, et Philippe Audigé, président du GHN, a pu prendre la mesure du développement de l’équitation et des moyens mis en oeuvre pour accroitre le concept du « cheval partagé », particularité française à l’origine de la démocratisation de la pratique de l’équitation, aujourd’hui menacée.

Enfin, se sont joints au groupe Serge Lecomte, président de la FFE, et Armelle Renard, directrice de la FNC pour un repas en commun au Pavillon de la FFE. La discussion à bâtons rompus a permis d’aborder les sujets sociétaux du moment, tels que le bien-être animal et la fin de vie des équidés pour lesquels les enjeux sont forcément en lien avec l’économie de la filière et de ses acteurs. Très à l’écoute de chacun, Jean-Paul Denanot a assuré son soutien au secteur et sa volonté d’enrichir le rapport européen des éléments d’économie appréhendés lors de cette journée et nécessaires à la mise en oeuvre de la politique européenne du cheval de demain.

J'aime 155

Réagissez