Samedi 29 octobre - 23h20 | Propos recueillis par Sébastien Roullier

Grégory Wathelet : “J’ai joué le jeu à fond”

Grégory Wathelet : “J’ai joué le jeu à fond”

Voici la réaction de Grégory Wathelet, vainqueur des Equita Masters du CSI 5* de Lyon ce soir à Eurexpo avec Eldorado van het Vijverhof: “À ma sortie de piste, j’étais plutôt satisfait parce que j’ai saisi ma chance en prenant les bons risques. J’ai joué le jeu à fond, ce qui a mis pas mal de pression sur les épaules de mes concurrents. Pour autant, je n’ai pas crié victoire tout de suite, sachant qu’il restait des cavaliers et des chevaux très rapides à venir derrière moi. Je pensais notamment à Kevin (Staut, ndlr) qui a d’ailleurs prouvé qu’on pouvait aller plus vite. Heureusement pour moi, malheureusement pour lui, il a commis une faute…
Eldorado est en grande forme. Hier, il est déjà passé tout près de la victoire en se montrant le plus rapide au barrage. Il a confirmé ce soir en gagnant cette superbe épreuve. C’est un cheval que je monte depuis deux ans. Il m’a fallu une bonne année pour le mettre à ma main et dans mon moule. Auparavant, il évoluait dans un système très différent du mien (avec le Colombien Dayro Arroyave, ndlr). Ces derniers mois, il a obtenu pas mal de bons résultats, mais il nous a souvent manqué un peu de chance dans les moments importants avec une petite faute à gauche, à droite. Il avait notamment très bien sauté au CSIO 5* de Calgary en septembre (sans-faute puis quatre points dans la Coupe des nations, huit points pour une treizième place dans le Grand Prix, ndlr). Il devient de plus en plus régulier. Je sens que je peux vraiment compter sur lui dans les plus belles épreuves.
De prime abord, Eldorado peut paraître insensible, mais il est exactement l’opposé. Il peut même se montrer très inquiet. L’an passé, ici, il manifestait beaucoup de stress dans ce paddock. Cette année, c’est beaucoup mieux. En revanche, en piste, il se bat et il est toujours égal à lui-même.
Eldorado n’est pas à vendre. De fait, de moins en moins de chevaux sont à vendre chez moi (rire)… et heureusement! Coree, qui sautera le Grand Prix demain, et lui ne le sont pas en tout cas. Tant mieux car mon piquet tourne autour d’eux! Avec les jeunes qui arrivent, j’espère pouvoir me reconstruire une solide écurie.”

J'aime 148

Réagissez