Mercredi 30 avril - 14h39 | Marie de Pellegars

Mathé, de retour en Ile-de-France

Parti depuis deux ans dans des installations qu'il louait à un ami à Saint-Jean-d'Angély, en Poitou-Charentes, [Edouard Mathe] a décidé de revenir en Ile-de-France pour différentes raisons. 'Cela fait un moment que nous souhaitions revenir parce que l'Ile-de-France est plus stratégique que le Poitou-Charentes pour la compétition. Claire Franzoni, propriétaire des écuries de la pointe, m'a offert cette opportunité en me proposant de m'installer chez elle avec certains chevaux qui m'appartiennent ou qui sont à mon sponsor Tendercapital. Parallèlement à ces montures là, j'évoluerai désormais avec ses chevaux, auparavant exploités par [Regis Villain]', a expliqué le cavalier.


Edouard Mathé dispose donc d'un piquet de chevaux performant pour avancer peu à peu vers le haut niveau. 'Actuellement j'ai plusieurs bons chevaux appartenant à TenderCapital tels que la fille de Coriano, [Eva van het Harteveld], qui se classe régulièrement dans des épreuves Grand Prix à 1,50m ou 1,55m. Elle a peu d'expérience mais je crois énormément en elle. Je dispose également d'un étalon de huit ans, [Sublim des Grezils]. Tendercapital l'a acheté dans l'hiver et il a participé à sa première 1,45m à Cluny, il y a deux semaines. Lors de cette même compétition, il a terminé huitième du Petit Grand Prix du Grand National. L'objectif avec eux est de courir les CSI 4* d'ici la fin de l'année mais pour l'instant nous continuons leur formation en prenant le temps. Ensuite, parmi les chevaux qui appartiennent à Claire Franzoni, il y a de bons chevaux d'avenir tels que [Dandiego B Z] qui a déjà de l'expérience dans les épreuves à 1,50m. Je l'ai monté pour la première fois le week-end dernier au CSI 2* de Sandillon. Cela s'est bien passé, je me mets doucement avec. Je le monterai dans le Grand Prix du Grand National ce week-end à Marolles-en-Brie. Il y a également deux autres chevaux qui sont très compétitifs pour participer à des épreuves à 1,40m ou 1,45m. Il s'agit de [Rondine des Souches] et [Qamikaze d Albain]. Enfin, je dispose de [Rouge Pierreville], un fils d'Ultimo van ter Moude, qui est pour moi un véritable futur grand cheval. Il reste encore énormément de travail à réaliser mais je pense qu'il a tout pour le beau sport', a développé Edouard Mathé.


Enfin, il y a peu de temps, le cavalier a vu [Olala de Buissy], ancienne monture d'[Olivier Robert] puis d'[Eduardo Blanco], intégrer ses écuries (lire ici). 'C'est un très bon cheval mais actuellement, il a besoin de reprendre goût à la compétition donc je prends mon temps et je le ramène très doucement vers les belles épreuves. Je ne veux surtout pas aller trop vite. Pour l'instant, il va très bien, il est notamment neuvième d'un Grand Prix 1,50m durant le Grand National de Cluny'.


Cette nouvelle collaboration est donc de bon augure pour la saison à venir. 

MPM

J'aime 110

Réagissez