Dimanche 25 septembre - 13h38 | Propos recueillis à Barcelone par Yeelen Ravier

Philippe Rozier : "Le contre-coup des Jeux"

Voici la réaction de Philippe Rozier, membre de l'équipe de France, quatrième de la finale Consolante de Barcelone avec Rahotep de Toscane : 

"Je suis plutôt content de mon parcours parce que j'ai un peu retrouvé mon cheval, même s'il n'était pas à 100 %. Pour moi, les fautes d'aujourd'hui sont totalement dues à un manque de fraicheur. Il n'a pas la petite flamme qu'il a d'habitude. Le point positif c'est qu'il a resauté à peu près correctement, il n'a pas eu de grosses difficultés. Avant-hier, il avait bien fini le parcours, mais n'était pas dans le coup au début. Aujourd'hui, il était très bien au début. Au numéro quatre, je m'étais dit que j'allais être sans faute. J'avais ressenti quelque chose. Les deux fautes sur les verticaux, ce n'est pas vraiment sa spécialité... Il a tout de même bien fini.
En réalité, quelque chose de tout bête m'a alerté. Il n'a pas jeté les fesses une seule fois depuis que nous sommes arrivés ! Si l'on se souvient bien, à Rio, il faisait un petit peu le fou après chaque ligne d'arrivée ! Même quand je le monte le matin, les dix premières minutes sont d'habitude la fête. Là, il ne fait rien. En analysant tout bout à bout, je pense que c'est le contre-coup des Jeux olympiques. Il accuse le coup. C'est probablement trop proche. En plus, il ne faut pas oublier que Rahotep a moins eu l'occasion de s'endurcir que Sydney ou Flora sur ces hauteurs. C'est un cheval qui n'en a pas l'habitude. Nous allons tous faire un contrôle vétérinaire total en rentrant pour être sûrs qu'il n'y a rien, mais je pense vraiment que c'est uniquement un manque de fraicheur.

Concernant le parcours, je pense que c'est pareil pour nous. Beaucoup de chevaux ici reviennent des Jeux olympiques, pour lesquels ils s'étaient préparés depuis janvier. Le chef de piste n'a ménagé personne. Il a proposé tout ce qui était possible, entre distances courtes et longues, obstacles larges, temps imparti court, la rivière précédant un vertical... Nous sommes dans le même registre que celui des Jeux. Il n'y a pas un osbtacle gratuit. C'était un beau parcours, bien construit, mais un seul sans-faute n'est pas normal, surtout dans la Consolante ! C'est peut-être trop par rapport à ce que nous avons tous fait à Rio. C'est mon analyse !"

J'aime 155

Réagissez

  • arabebarbe - le 25/09

    On sait qu'après un pic de forme et de résultats au plus haut, il peut y avoir un moment de flottement. L'essentiel est que le beau Rahotep garde sa forme physique et sa joie de sauter. Et merci encore pour les JO !