Mercredi 14 septembre - 09h48 | Johanna Zilberstein

Le GP de Calgary était-il trop dur ?

Dimanche, la première manche du Grand Prix CSIO 5* de Calgary a fait bien des dégâts, causant notamment quatre éliminations et neuf abandons. Une hécatombe qui n'a pas manqué de faire réagir Rodrigo Pessoa. Ainsi, sur les réseaux sociaux, le champion brésilien n'a pas tardé à tacler le chef de piste vénézuélien, Leopoldo Palacios Jugo : "Quand le chef de piste veut être plus grand que l'épreuve, ça ruine le spectacle." Un peu plus loin, Rodrigo Pessoa a estimé le difficile triple qui a fait tant de dégâts "stupide", avant d'expliquer être "déçu" du chef de piste car "c'est quelqu'un que j'ai toujours aimé et défendu"

Une dotation aussi élevée que celle de Calgary (où le Grand Prix est à trois millions de dollars canadiens) peut-elle justifier une première manche difficile ? Une chose est sûre, la pluie qui s'est abattue la veille sur le terrain n'a pas dû aider les couples dont, reconnaissons-le, le niveau était moins bon que celui des années précédentes.

J'aime 132

Réagissez

  • OrientdeFrebourg - le 14/09

    Honnêtement, le Grand Prix n'était pas trop dur, le seul obstacle qui pose problème était le triple avec 2*1 foulée, 2*bidets, le long de l'entrée avec un terrain rendu glissant.....ca fait beaucoup!!! P Leprévost était très clair, quand on va à Calgary, on sait qu''il n'y aura pas plus de 2-3 double 0, que ca va être énorme, très large... on choisit le cheval en conséquence (Nayana la guerrière a fait ses meilleurs résultats là-bas :-))