Lundi 21 avril - 22h57 | Sébastien Roullier

CSI-WF Lyon : Philippe Guerdat abattu

Voici la réaction de Philippe Guerdat, sélectionneur de l’équipe de France, à l’issue de la finale de la Coupe du monde : 'Je suis extrêmement déçu, nous le sommes tous, mais c’est le sport. C’est pour les organisateurs de cette finale et pour notre public que j’ai le plus de peine. Nous nous devions de réussir quelque chose. La préparation à la carte pour laquelle nous avons opté a été bonne. J’ai fait beaucoup de kilomètres le week-end dernier. Nous avons essayé de tout faire au plus juste. Silvana a pris un peu d’âge. Valentino Velvet n’est pas encore au niveau de ces parcours-là. Je voulais qu’il s’aguerrisse en championnat, mais ça n’a pas été concluant, c’est un constat. Globalement, nous devons être meilleurs que cela. Nous ne l’avons pas été, il faut l’accepter.

Je dis depuis le départ que je veux bâtir une équipe et insuffler un état d’esprit. Ici, j’ai eu affaire à une équipe. Le Paris Saint-Germain sans Ibrahimovic, s’est écroulé. Pour nous aussi, il aurait été plus facile aujourd’hui de compter sur un leader, car Patrice aurait tiré ses coéquipiers vers le haut. Là, Kevin et Simon ne pouvaient plus courir après les meilleures places. Nous savions que nous courions par la douzième ou la quinzième. Ils ont voulu faire plaisir au public. Avec deux fautes en trop, c’était fini. Pas d’excuse, ni de moyen de revenir en arrière.

A vrai dire, je n’avais pas un très bon présage, parce que le plus mauvais concours que j’ai connu depuis que je me suis engagé avec la France a été Lyon, l’automne dernier. Je n’en ai pas parlé à mes cavaliers, mais mes trois meilleurs étaient tombés à terre... C’était catastrophique. Je me suis demandé si c’était un signe.

Bien sûr, je vois bien qu’il y a trois Allemands parmi les quatre premiers, mais attention, c’est toute la colonne vertébrale de l’équipe d’Allemagne aux Jeux équestres mondiaux. Nous, ce n’est pas notre cas. Sinon nous ne serions pas bien embarqués! On peut me reprocher d’avoir fait l’impasse sur cette finale, mais je n’avais pas d’autres chevaux à présenter ici et maintenant. Orient Express n’était pas encore en capacité de sauter cette finale et Rêveur de Hurtebise n’était pas qualifié. Kevin n’avait pas de meilleur cheval pour concourir ici, d’autant que Silvana a réussi ses cinq finales de Coupe du monde précédentes.

Je veux défendre mes cavaliers, qui ont tout essayé, ce matin encore en arrivant les premiers aux écuries. Nous avons passé une nuit entière sans dormir hier pour savoir quoi faire avec Lacrimoso. Mon équipe a souffert ce week-end. Désormais, j’attends d’elle qu’elle soit performante à La Baule, puis que nous soyons d’attaque pour les Jeux mondiaux. 

Je ne vais pas m’étendre sur les histoires de samedi avec le temps accordé de la deuxième épreuve. J’ai vécu un week-end si riche en émotions que ça m’est passé au-dessus. J’ai laissé aux autres le soin de le faire. Après deux chevaux, j’ai bien vu ce que ça allait donner, mais bon, j’ai assez de mauvais points comme ça à la FEI. D’autres sont montés au créneau, y compris au sein de ma propre famille!'

Propos recueillis à Lyon par Sébastien Roullier

J'aime 118

Réagissez