Lundi 21 avril - 00h07 | Sébastien Roullier

Baloubet du Rouet honoré à Equita’

En ce jour de relâche, en ce qui concerne la Coupe du monde de saut d’obstacles, Equita’ Lyon a rendu un magnifique hommage à Baloubet du Rouet, triple vainqueur de cette finale, en 1998, 1999 et 2000, et en tout six fois sur le podium en huit participations. Auparavant, Chaman, son fils, a magnifiquement remporté le Grand Prix du CSI 3*. Une soirée riche en émotions.

Il fallait le voir pour le croire. À vingt-cinq ans, Baloubet du Rouet se porte comme un charme, et il n’a pas hésité à le faire savoir. Invité à l’initiative du Stud-book Selle Français, le génial fils de Galoubet A est apparu aussi dissipé, impétueux et joueur qu’il y quatorze ans, lorsqu’il remportait sa dernière finale. Le champion olympique 2004, dont la carrière sportive restera à jamais associée à la dynastie Pessoa, puisque monté par Neco, puis Rodrigo, présente encore un modèle sublime, une véritable silhouette d’athlète, une jolie robe, et un port de tête intact. Presque irréel et, en tout cas, incroyablement émouvant. L’étalon né chez Louis Fardin a eu droit à une rétrospective de ses plus performances, à une belle standing ovation et à plusieurs tours d’honneur, sous les yeux d’un public ébahi. La mise en scène était tout simplement parfaite.

Telle une cerise sur le gâteau, son fils Chaman a eu la fort bonne idée de s’imposer dans le Grand Prix du CSI 3*, quelques minutes plus tôt, performance qu’il avait déjà réussie dans la même épreuve lors de la finale 2013, à Göteborg. Quelle belle histoire! Au terme de ce beau Grand Prix, joliment dessiné et conclu par un magnifique barrage, Ludger Beerbaum et Chaman ont devancé Michael Whitaker et Amai, ainsi que deux Français : Eugénie Angot et Kevin Staut, associés à Davendy S et Oh d'Eole.

Meilleur fils de Baloubet  dans cette finale, au mérite de sa troisième place dans la Chasse, vendredi soir, Chaman a reçu, du moins sa propriétaire et son cavalier, Madeleine Winter-Schultze et Ludger Beerbaum, un chèque de 50.000 euros des mains de Diogo Pereira Coutinho, le propriétaire de l’étalon, âgé de quatre-vingt-treize ans.

À Lyon, Sébastien Roullier

Le classement

Le classement du Grand Prix CSI 3* ici

J'aime 152

Réagissez