Mardi 30 août - 11h59 | Salim Ejaini

"Nous nous sommes battus, surtout Lord", Edith Mézard

Suite à la très malheureuse disparition de Lord de Theizé, Edith Mézard, propriétaire du champion, a accepté de livrer ses émotions pour GrandPrix-Replay. "C’était tellement une si jolie histoire… Bien sûr, Olivier, Monica (Guillon, la femme d'Olivier, ndlr), Laetitia et moi, comme tous ceux qui étaient proches du cheval, sommes tous dans un état catastrophique. Cela fait un mois et demi que nous pensions arriver à le sortir de cet état. Nous nous sommes battus, et surtout lui ! Nous faisions plein de choses inimaginables pour lui. Il nous a toujours donné cette impression de ne pas vouloir montrer qu’il ne se sent pas bien.

Ce cheval a été d’une gentillesse incroyable jusqu’au bout. J’ai énormément de mal à passer outre. C’était un dur à cuire, et il était en même temps extrêmement sensible et sentimental. Il portait une grande attention à de toutes petites choses, et ne se laissait pas démonter par les grandes difficultés et épreuves qu’il a pu rencontrer, comme ses interventions chirurgicales, blessures, maladies… Il a par exemple toujours eu très peur des chevaux gris sur les paddocks, et a surmonté sa peur depuis seulement un an. Il prenait beaucoup sur lui pour voyager avec Silvana, et Mylord à l’époque par exemple. Il aura été très attachant et courageux jusqu’au bout. C’était beaucoup trop tôt, nous aurions aimé qu’il profite d’une belle et longue retraite."
, a fini la propriétaire, en larmes.

Grand Prix souhaite, une nouvelle fois, tout son courage à l'équipe de Lord de Theizé.

J'aime 142

Réagissez