Lundi 29 août - 11h15 | Salim Ejnaini

Le mans, un cheval perdu enflamme la toile

L’alerte a été donnée hier en début d’après-midi sur les réseaux sociaux. Edouard Leboux, cavalier du hongre de six ans Adula des Etisses, informe de la disparition de son cheval dans la nuit de samedi à dimanche, sur le site équestre du Boulerie Jump, au pôle Européen du Cheval au Mans. Le cheval, propriété de Monsieur Péréal, n’aurait, d’après le cavalier, pas été le seul à quitter son box dans la nuit. "Je ne sais pas qui, mais on faisait la fête dans les écuries", explique Edouard Leboux. "Dans la nuit, on a retrouvé beaucoup de chevaux échappés, et Adula n’y était pas."

C’est finalement à 18h, dans des circonstances mystérieuses, que le cheval disparu est retrouvé indemne à quelques boxes du sien. 

UN "NON-ÉVÈNEMENT INÉDIT"

Philippe Rossi, Président et fondateur du Boulerie Jump, déplore l’effet boule de neige des réseaux sociaux.  "Nous avons été avertis dès hier matin que cinq chevaux avaient été libérés dans la nuit", explique-t-il. "D’une part, cela n’a rien d’exceptionnel, et ensuite c’est peu en comparaison des huit-cents présents ce week-end. Il s’est finalement avéré qu’un cheval était manquant. Dès que l’alerte a été donnée, nous avons contacté la gendarmerie, et j’ai mis, à disposition du propriétaire, un membre du personnel véhiculé qui a immédiatement entamé des recherches, malheureusement infructueuses. Monsieur Leboux m’a averti avoir relayé un message sur les réseaux sociaux, puis est revenu m’informer du retour de son cheval dans les écuries."

Rassuré, l’organisateur précise toutefois que son équipe n’est en rien responsable. "La sécurité globale du site est assurée, mais comme sur toute compétition nationale, nous déclinons toute responsabilité quand aux incidents susceptibles de survenir dans les écuries."

Ciblé par des commentaires accusateurs, le président du concours conclue. "En trente ans, c’est la première fois que je suis contacté par la presse régionale et nationale pour si peu, sans parler de certains commentaires sur les réseaux sociaux nous tenant pour responsables. J’invite leurs auteurs à plus de discernement, et à ne pas faire d’un non-évènement un drame national."

J'aime 160

Réagissez

  • optimale s - le 30/08

    Les réseaux sociaux je pense ont aider à retrouver le cheval c'est ce qui doit être saluer. Le plus important était de retrouver le cheval. On ne peut pas critiquer le faite que l’information est etait massivement communiquer.

  • Kate 59 - le 29/08

    Au CHIO de Saint-Gall en 2015 , un étalon de R.Duguet s'est "retrouvé" dans le box de Quismy des Vaux HDC.....verrou des boxes intacts......

  • Pidzhuk - le 29/08

    Délirant mais malheureusement pas surprenant ......!!

  • muybien29 - le 29/08

    " "Nous avons été avertis dès hier matin que cinq chevaux avaient été libérés dans la nuit", explique-t-il. "D’une part, cela n’a rien d’exceptionnel, et ensuite c’est peu en comparaison des huit-cents présents ce week-end." Délirant comme commentaire!!!! Au prix de location des boxes, la sécurité devrait être exemplaire! Inadmissible