Dimanche 21 août - 19h06 | Au Mans, Léa Dall'Aglio

Jacques Ferrari : "L’artistique, c’est ce qui m’anime"

Jacques Ferrari, l’entraîneur et leader de l’équipe de voltige Noroc, représentant la France et sacrée championne du monde, se satisfait de la performance collective et estime avoir atteint son but artistique.
 
"Je suis très content, quand on voit tout le chemin accompli. On a effectué un gros travail, surtout dans la dernière ligne droite avec Romain Bernard (le chorégraphe, ndlr) et Jean-Pascal Cabrera, le préparateur mental. Cela a été un véritable travail d’équipe, c’est je crois la première fois que cela fonctionne aussi bien avec la Fédération, Sandra Tronchet (la longeuse) entrée dans le jeu petit à petit alors qu’elle était assez hors du système, les voltigeurs qui étaient un peu en bout de course… C’est un beau projet qui a redonné du souffle à tout le monde. Ça apporte à la France aussi, en termes de résultats sportifs.
J’ai la volonté de partager cette expérience artistique, c’est ce qui m’anime. Je ne conçois pas la voltige uniquement en termes techniques. Il y a repousser les limites du sport, comme l’a proposé aujourd’hui l’Autriche, mais l’intention première est d’emporter les gens, de créer un univers qu’on ne fait pas que regarder. Quand j’ai vu le passage des Allemands, je me suis dit que ce n’était qu’une question de points : ils avaient beaucoup d’avance sur les Imposés, mais ils proposent une voltige classique.
Le feeling qu’on a eu aujourd’hui, c’est de n’avoir rien lâché. On était à l’affût de tout sur le cheval. On a fait de petites erreurs, des instabilités, mais on s’est tout de suite ressaisis, et on a tous bossé ensemble."
 

J'aime 139

Réagissez