Jeudi 18 août - 11h33 | Salim Ejnaini

Nicola Philippaerts : "Certaines personnes me font passer pour un bourreau"

D’abord éliminé suite à deux refus sur le double lors de l’épreuve qualificative de dimanche aux Jeux olympiques de Rio, puis annoncé disqualifié pour "usage abusif des éperons", le jeune cavalier belge Nicola Philippaerts fait l’objet de vives critiques sur les réseaux sociaux. Atteint par la polémique, il a tenu à faire connaître sa réaction via un communiqué public. 

"La déception était grande, dimanche, après mon élimination, mais la déception est encore plus grande aujourd'hui après tout ce qui a été écrit", déclare le cavalier. "Le refus d'un cheval est quelque chose de brusque, à laquelle tu ne t'attends pas. Lorsque Zilverstar s'est soudainement arrêté sur le double, j'ai tout fait pour ne pas tomber et je l'ai touché avec mes éperons. Nous nous sommes ensuite représentés devant l'obstacle mais sans parvenir à le franchir, ce qui a entraîné notre élimination. Lors de ma sortie de piste, le juge a remarqué une petite égratignure sur mon cheval, sans doute provoquée par ma réaction soudaine. Suite à cela, nous avons été immédiatement disqualifiés. C'est tout ce qui s'est passé, rien de plus.'' , précise-t-il, avant de conclure sur l’importance de sa relation avec Zilverstar T :
"Aujourd'hui, certaines personnes me font passer pour un bourreau, ce qui est très douloureux pour moi. La relation entre le cheval et le cavalier est très intense. Zilverstar et moi formons une équipe. Nous faisons tout ensemble et avons besoin l'un de l'autre."

Pour rappel, Nicola Philippaerts aura été l’un des trois cavaliers à être disqualifiés suite à la découverte de blessures sur les flancs des chevaux par les juges.

J'aime 165

Réagissez

  • mire - le 18/08

    Entièrement OK avec OrientdeFrebourg !!!!

  • OrientdeFrebourg - le 18/08

    Ca ne sert à rien d'en rajouter, tous les cavaliers ont vu sur et surtout en dehors des terrains de concours des gestes beaucoup plus violents ou fourbes. Compte tenu de sa jeunesse, de la pression et de l'importance de l’événement sa réaction est pardonnable, il a été sanctionné... on passe la suite! La façon très peu naturelle dont sautent certains chevaux m'inquiète beaucoup plus. Et que dire de la FEI qui joue les chevaliers blancs pendant ces JO en sanctionnant la moindre marque à l'éperon et n'a toujours pas interdit les guêtres postérieures, le comble de l'hypocrisie...

  • texasgrunge - le 18/08

    et la vingtaine de coups d'eperons dans les flancs après le 1 er refus et ensuite après le 2 ème il les a déjà oublié ?