Dimanche 07 août - 21h03 | À Rio, Sébastien Roullier

CCE : Fox-Pitt et l’Allemagne mènent le bal

À l’issue du passage des soixante-cinq couples engagés dans le concours complet de ces Jeux olympiques de Rio, le test de dressage vient de s’achever sur le rectangle de sable du stade équestre de Deodoro. Ces deux premières journées ont réservé bien plus de surprises qu’à l’accoutumée. Même si, comme prévu, les Allemands prennent la tête de la compétition ce soir, rien n’est joué. Contrairement aux derniers grands championnats, la Mannschaft ne dispose d’aucune marge de manœuvre sur les autres grandes nations de la discipline. La France est deuxième à 0,2 point, soit moins d’une seconde de pénalité au cross (!). L’Australie et la Grande-Bretagne, troisième et quatrième, ne sont vraiment pas loin derrière. L’Irlande, la Nouvelle-Zélande, les États-Unis et l’Italie sont également dans le bon wagon. La Suède, les Pays-Bas, le Canada et le Brésil sont plus loin, mais l’écart n’atteint pas trente points. Quand on sait qu’un refus au cross est pénalisé de vingt points, tout reste donc jouable pour tout le monde. Pour la Russie, treizième à plus de cinquante points, le challenge semble plus compliqué à relever.
En individuel, William Fox-Pitt, en tête hier soir à l’issue de la première journée, mène toujours le bal avec Chilli Morning. Il devance toujours l’Australien Christopher Burton, deuxième avec Santano II. Le meilleur Français, Mathieu Lemoine, complète le podium provisoire avec Bart L. Suivent les Allemands Ingrid Klimke et Michael Jung, en selle sur Hale Bob et Sam. À la sixième place, on retrouve Thibaut Vallette, deuxième français, très bon ce matin avec Qing du Briot*ENE-HN. La Belge Karin Donckers est septième avec Fletcha van’t Verahof. Elle précède Sandra Auffarth, championne du monde en titre et huitième avec Opgun Louvo, l’Irlandais Jonty Evans, neuvième sur Cooley Rorkes Drift, et l’Italien Stefano Brecciaroli, dixième sur Apollo van de Wendi Kurt.
Les deux autres couples français sont tout près : Astier Nicolas au onzième rang avec Piaf de B’Neville et Karim Laghouag au quatorzième avec Entebbe de Hus. Les deux Suisses sont plus loin : Felix Vogg au vingt-cinquième rang avec Onfire et Ben Vogg au quarante-neuvième avec Noé des Vatys. Le second Belge, Joris Vanspringel, est cinquante-deuxième sur Lully des Aulnes.
 
Plus d’infos à venir.
 
Le classement individuel en direct
Le classement par équipes en direct

J'aime 123

Réagissez