Vendredi 24 juin - 11h03

L’équipe tibétaine et l’UNIC : près de quinze années de coopération fructueuse

L’équipe provinciale de concours complet du Tibet est actuellement en France pour acheter des chevaux de haut niveau et se perfectionner en vue des prochains jeux Chinois de 2017. Cela fait maintenant douze ans que le Tibet coopère avec l’UNIC et lui fait confiance. Depuis plus de trois semaines, les cavaliers tibétains sillonnent la France dans l’optique de consolider aussi bien la cavalerie, que leur technique équestre en concours complet. Ils sont accompagnés de Michelle Chen, chargée de mission UNIC en Chine. Elle assure le rôle d’interprète et le relationnel.

Prochaines échéances pour l’équipe : les Jeux nationaux de Chine qui se dérouleront en septembre 2017 mais dont les premières épreuves qualificatives débuteront en mai 2017 et, à plus long terme, les Jeux Asiatiques prévus en 2018.
Quand les Tibétains ne sont pas sur la route pour sélectionner des chevaux, ils s’entraînent au domaine de la Chapinière à Châteauvieux (département du Loir-et-Cher) chez le cavalier de dressage Matthieu Vincent. L’équipe peut compter sur son entraîneur, Pascale Boutet, qui espère bien la faire progresser pour l’amener au plus haut niveau. « La discipline dans laquelle ils ont le plus de lacunes est celle du cross », nous confie Pascale. Elle envisage donc de les emmener s’entraîner sur les sites de Lamotte-Beuvron, de Saumur et sur d’autres terrains privés pour pallier cette faiblesse. À côté de cela, Matthieu Vincent profite également de son expérience de cavalier de dressage professionnel pour leur dispenser d’intensives leçons pratiques mais aussi théoriques. Un entraînement grandeur nature les attend d’ores et déjà du 15 au 17 juillet prochain puisqu’ils participeront au CCE de Maulay La Buissonnière (PC de la Buissonnière - Monts-sur-Guesnes, 86).
L’équipe, qui se compose d’un chef d’équipe, d’un entraîneur et de cinq cavaliers, est aussi épaulée par un vétérinaire qui apporte un soutien permanent aux membres de l’équipe en s’assurant de la bonne santé des chevaux sélectionnés. Ces compétiteurs ont tous débuté l’équitation à l’adolescence en pratiquant les disciplines équestres traditionnelles de Chine alliant vitesse, acrobatie et tir-à-l’arc. C’est la deuxième fois, voire troisième pour certains, qu’ils se rendent en France aujourd’hui. Ils apprécient la coopération qui s’est mise en place entre leur province et la France et nous confient leur admiration pour « la filière équine française très développée ». Très reconnaissants envers les professionnels français compétents et disponibles pour les aider dans leurs démarches, ils s’en remettent à Pascal Plancq, marchand de chevaux, pour les accompagner dans leurs recherches de chevaux de haut niveau (deux voire trois étoiles). En lien avec eux via l’UNIC depuis plus de douze ans, Pascal Plancq observe « une belle évolution de l’équipe au fils des ans » et conforte les cavaliers dans leur souhait commun de rapidement les voir au plus haut niveau.
 
Après une médaille d’argent remportée lors des Jeux nationaux de Chine en 2013, cette équipe de concours complet tibétaine rêve désormais de décrocher l’or lors des Jeux Chinois l’an prochain. Ils ont jusqu’à fin juillet pour peaufiner leur entraînement en France avant de rentrer au Tibet.
 

J'aime 123

Réagissez