Lundi 20 juin - 16h20 | Communiqué

PEJ : dernier arrêt avant Rio

À l’approche des Jeux olympiques de Rio, toute compétition sportive prend une dimension supplémentaire. Le Longines Paris Eiffel Jumping n’échappe pas à la règle. Une bonne partie des prétendants aux médailles sera sur le pied de guerre sur la magnifique plaine de Bagatelle du 1er au 3 juillet.

Parmi ces candidats, les cinq cavaliers pressentis pour représenter la France sur le site équestre olympique de Deodoro, au nord de Rio. Une équipe qui fait clairement partie des favoris, mais qui ne sera officiellement dévoilée que le 13 juillet. Malgré tout, on peut aujourd’hui difficilement imaginer que Pénélope Leprévost (n°4 mondiale), Simon Delestre (n°2), Kevin Staut (n°7) et Patrice Delaveau (n°13) ne soient pas du voyage avec probablement Roger-Yves Bost. Et comme ils seront tous les cinq à Paris, ils compteront bien sûr sur les encouragements des Parisiens et des Français au cours de ces trois jours pour cette ultime apparition sur le sol tricolore. Le jour du Eiffel Sunday, à 17h30, d’anciens médailles olympiques, le médaillé d’or de Séoul (1988) Pierre Durand en tête, seront là pour officiellement souhaiter publiquement bonne chance aux sélectionnés olympiques.

À chaque journée, son moment fort. Cela commencera dès le vendredi, à 20h30, avec un record à battre : les 2,05m du Prix Eiffel Record du saut en hauteur détenu par le Suisse Pius Schwizer et Chika’s Way depuis 2014.

Sport de niveau olympique le samedi avec l’étape du prestigieux Longines Global Champions Tour, à 16h30. Un challenge et une destination (Paris) qui attirent tous les as de la discipline. Comme tous les parcours de ce Longines Paris Eiffel Jumping, celui de ce Grand Prix sera dessiné par le chef de piste qui œuvrera à Rio, le Brésilien Guilherme Jorge : une troisième bonne raison qui a poussé au voyage parisien les champions avides de se familiariser avec les parcours de celui qui aura sa part dans les résultats olympiques. Tous les cavaliers européens du top dix mondial (et de la plupart du top trente) seront notamment à Bagatelle à commencer par les sélectionnés olympiques allemands, Christian Ahlmann (n°3), Ludger et Meredith Beerbaum, Marco Kutscher ou Hans-Dieter Dreher, favoris avec la France et les Pays-Bas à Rio. Christian Ahlmann est l’actuel leader de ce circuit dont les deux dernières étapes ont été remportées par Ludger Beerbaum (à Chantilly) et Scott Brash (à Cannes), circuit qui avait été gagné l’an dernier par la Portugaise Luciana Diniz. Ils seront là tous les quatre, parmi d’autres grands noms de la discipline !

Dimanche, place au Eiffel Sunday avec une nouvelle épreuve, l’Eiffel Sunday Challenge (15h45), qui se courra sur des obstacles originaux signés de l’artiste Jean-Michel Wilmotte. Ces créations exclusives seront ensuite vendues aux enchères à la fin de l’épreuve au profit de l’association caritative La Bonne Étoile. Cette journée au programme original, et l’édition du Paris Eiffel Jumping 2016, se termineront par la nouvelle et ludique épreuve par équipes, la Global Champions League (18h15).

Trois jours et trois temps forts donc, avec un démarrage en trombe pour atteindre les sommets de la compétition et de la générosité ! Ainsi, la vente des tables dans l’espace VIP avec un menu concocté par les célèbres chefs étoilés Alain Ducasse et Frédéric Vardon se fera également au profit de La Bonne Etoile, tandis qu’un village d’exposants sera ouvert en permanence avec notamment des animations comme des balades à poneys pour les enfants. Bref, une grande fête à la fois chic et populaire sous le signe de l’olympisme sur un sublime site de verdure. 

J'aime 122

Réagissez

  • OrientdeFrebourg - le 20/06

    Sans vouloir minimiser l'importance du PEJ c'est à Rotterdam ce WE que vont se faire les derniers choix pour Rio. Patrice n'a qu'Orient pour aller à Rio et bien qu'engagé à Rotterdam, ca semble très court pour un cheval qui a fait 6 concours en 1 an.... S'il est capable de faire CdN GP pourquoi pas mais c'est peu probable... La vraie incertitude concerne plus Bosty qui va devoir choisir entre Sydney et Qoud'Coeur. Le second me semble plus régulier et plus prêt pour un grand championnat mais quel sera le choix de P Guerdat, on a toute confiance en lui....