Dimanche 12 juin - 17h15 | Marie de Pellegars-Malhortie

CSIO 5* Sopot : Patrick Stühlmeyer met le Grand Prix à sa botte

Cet après-midi se tenait à Sopot, en Pologne, le Grand Prix du CSIO 5*. Cinquante couples se sont élancés et seuls treize d’entre eux ont décroché leur accessit pour la seconde manche. Le parcours monté a donné du fil à retordre aux couples engendrant des scores importants, une élimination et dix abandons.
 
De la même manière, la seconde manche n’a pas été simple puisque seul le grand vainqueur du jour, Patrick Stülhmeyer est parvenu à franchir la ligne d’arrivée avec un sport vierge de toute pénalité. L’Allemand avait sellé son fils de Lando, Lacan, et est donc inévitablement monté sur la plus haute marche du podium. Le Brésilien Fabio Leivas da Costa a écopé d’un malheureux point de temps dépassé le privant d’un espoir de victoire. Associé à Allegro van de Donkhoeve, le cavalier s’est néanmoins adjugé une belle deuxième place. Le podium a été complété par le Belge en forme du moment. Jérome Guéry n’a pu éviter quatre points de son Papillon Z en seconde partie d’épreuve, mais son chronomètre de 34’45, meilleur de l’épreuve, lui a permis d’accrocher la troisième position.
 
Cassio Rivetti est quant à lui quatrième avec sa probable monture olympique, Fine Fleur du Marais, qui fait preuve d’une belle régularité au plus haut niveau. L’Ukrainien a concédé quatre points en deuxième manche. Le top cinq a été clôt par le Suédois Douglas Lindelöw qui, après avoir perdu son tout bon Casello, semble avoir retrouvé en Zacramento une monture de choix.
 
Nicolas Deseuzes était le seul représentant tricolore. Porté par sa fidèle Quiliane de Lézeaux, le Bleu a totalisé huit points en première manche le reléguant à la quinzième place.
 
Les résultats ici. 
 

J'aime 100

Réagissez