Vendredi 03 juin - 12h41 | Communiqué

La FEI suspend deux couples

La Fédération équestre internationale a annoncé avoir découvert deux résultats d'analyse anormaux impliquant des substances interdites.

Les échantillons prélevés lors de la CEI 1 * à Doha le 22 avril dernier, sur le vainqueur, Centurion, monté par Abdulla Moubarak Rashed al-Khaili, sont revenus positifs. Ils contenaient une substance interdite : l’érythropoïétine (EPO). L'EPO est une substance interdite par le règlement anti-dopage de la FEI (EADCMRs). Les échantillons prélevés lors du même événement sur le cheval de Mohd Butti Ghemran al-Qubaisi, Sur, classé deuxième, ont également été déclarés positifs à l’EPO. 

L'EPO est une hormone produite naturellement dans le corps. Elle est sécrétée par les reins et agit sur la moelle osseuse pour stimuler la production de globules rouges dans le sang. Une augmentation du nombre de globules rouges augmente la quantité d'oxygène que le sang peut transporter vers les muscles. L’EPO est interdite depuis les années 90 par l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), considérée comme substance améliorant la performance des athlètes. Néanmoins, aucun test fiable n’était disponible jusqu’en 2000. En 2010, l’EADCMRs a interdit l’utilisation de cette substance chez les chevaux.

‘’C’est la première fois que des chevaux sont déclarés positifs à l’EPO par la FEI”, explique Göran Akerström, directeur vétérinaire à la FEI. ‘’Le sport propre est notre priorité’’, ajoute Sabrina Ibáñez, Secrétaire Générale de la FEI. ‘’Nous allons donc prendre toutes les mesures nécessaires afin de prouver qu’il n’y a pas de place pour ceux qui tentent d'obtenir un avantage concurrentiel grâce à l'utilisation de substances interdites dans notre sport.‘’

Les deux athlètes ont été provisoirement suspendus, de même pour les deux chevaux qui le sont pour une période de deux mois.

J'aime 100

Réagissez