Vendredi 13 mai - 19h36 | À La Baule, Yeelen Ravier

Frédéric Cottier : "Je n'étais pas inquiet pour le terrain"

Voici la réaction de Frédéric Cottier, chef de piste de la Coupe des nations de La Baule :

"Je n'étais pas inquiet par rapport au terrain mais je devais trouver un bon tour pour ne pas mettre les chevaux trop à l'effort. Les chevaux doivent quand même sauter deux manches plus le Grand Prix pour certains. C'est pour ça que le triple n'était pas réellement un triple de Coupe, je ne voulais pas qu'ils soient trop à l'effort. Les verticaux ont engendré quelques fautes, d'équilibre notamment. Le chronomètre a également fait son œuvre en deuxième manche. Qui aurait pu deviner que Bosty fasse un point de temps ? De toute manière, ce sont les détails ont fait la différence. C'est aussi ça qui est beau dans notre sport. Je ne suis pas non plus inquiet pour les conditions du sol de dimanche pour le Grand Prix."

J'aime 160

Réagissez