Dimanche 16 mars - 22h52 | Daphné G

CSI 5* Paris : Ehning savoure

Marcus Ehning en selle sur Cornado NRW s’est imposé cet après-midi dans le Grand Prix du Saut Hermès. Il a devancé Patrice Delaveau de seulement trois centièmes. À la sortie du tour d’honneur, il livre ses impressions sur sa victoire et sur le parcours.


'J’ai réussi un très bon premier tour. Je n’ai pas parfaitement monté le barrage mais mon cheval a sauté de manière formidable. J’ai gagné, je suis ravi. Le parcours était assez technique, le dernier double était très dur. De nombreux chevaux ont commis une faute, ce qui signifie que le parcours était bien dosé. Il n’y a eu que quatre sans-faute, mais il y aurait pu en avoir plus. Je suis très heureux de m’en être sorti comme ça aujourd’hui. Mon début de saison est incroyable, pas seulement avec Cornado d’ailleurs. J’ai été deuxième de plusieurs Grands Prix, même si j’ai gagné celui de Bordeaux. À Göteborg, j’avais été battu pour deux centièmes. Aujourd’hui ça m’a souri.  Vendredi, Cornado était un peu déconcentré par cette atmosphère qu’il ne connaissait pas. Généralement, il a besoin de quelques sauts pour rentrer dans la compétition. Il est encore un tout petit peu vert à ce niveau. Cornado sera évidemment mon cheval à la finale de la Coupe du monde. Je ne crois pas qu’il ait encore besoin de progresser. Si j’arrive à le conserver longtemps ainsi, ce sera formidable. J’ai pris mon temps pour l’amener à ce niveau. Il est si puissant que la hauteur n’a jamais été un problème pour lui. En revanche, j’ai dû lui apprendre à canaliser son énergie. Plot Blue a désormais dix-sept ans, il continue sa carrière, mais j’ai plusieurs chevaux très sympas pour l’épauler ainsi que Cornado. Pour moi, il n’y a pas vraiment de cheval numéro un. Ils sont tous importants. J’ai vu la moitié du barrage de Patrice. Je savais que j’avais une chance, mais je n’ai pas réussi tous mes contrats de foulées au début du barrage. Ensuite, j’ai profité des énormes foulées de Cornado. Je suis très fier de ce cheval, qui a la chance d’appartenir à tous les Allemands, à travers le gouvernement et le stud-book Westphalien. C’est toujours sympa de venir ici, et plus généralement en France, surtout que j’ai tendance à avoir de bons résultats ! D’autres cavaliers ont choisi Doha ce week-end, justement parce que moi, j’étais ici (rires) !'


SR

J'aime 111

Réagissez