Dimanche 27 mars - 15h25 | Johanna Zilberstein (avec communiqué)

’’Je n'ai rien à reprocher à Qlassic’’, Simon Delestre

Voici la réaction de Simon Delestre, quatre points dans la deuxième manche de la finale de Coupe du monde hier avec Qlassic Bois Margot et sixième au classement général :
 
’’Qlassic a vraiment bien sauté. Il a très bien commencé jusqu’à ce vertical fautif. J’ai revu la vidéo et je ne sais pas trop expliquer. Il s’est sans doute fait surprendre, c’était un obstacle piégeux qui a provoqué beaucoup de fautes. C’était en fin de tour, les chevaux commençaient probablement à fatiguer. La piste est très petite et il y avait quatorze efforts, les enchainements venaient rapidement et les chevaux arrivaient un peu à bout de souffle sur une distance, qui, avec l’oxer qui était derrière et qu’ils voyaient tout de suite, pouvait laisser croire à une combinaison, ce qui pouvait les retenir. C’était rageant, mais le cheval s’est comporté de façon remarquable, je n’ai rien à lui reprocher.
Je pense que parmi les dix premiers, celui qui sera double sans-faute lundi sera le vainqueur. Les double sans-faute sur l’épreuve finale sont toujours très rares. D’autant que Santiago Varela, le chef de piste espagnol construit très bien. Ses parcours sont conçus avec beaucoup d’intelligence et de respect pour les chevaux, ils ne contiennent aucun effort démesuré alors qu’il y a beaucoup de fautes. C’est sa marque de fabrique et je pense que demain, nous aurons quelque chose de très très délicat.
Hier, c’était un parcours de cavaliers car pour ceux qui n’étaient pas vraiment en ordre, il était impossible d’enchaîner le parcours et il n’y a pas de raisons que demain, nous n’ayons pas à nouveau des parcours du même métal.’’

J'aime 108

Réagissez