Samedi 26 mars - 20h04 | Propos recueillis par Sébastien Roullier

’’Je suis vraiment déçu’’, Patrice Delaveau

Voici la réaction de Patrice Delaveau à l’issue de la deuxième épreuve de la finale de la Coupe du monde : 

"Je ne sais pas trop quoi dire quant à ma première faute. J’attends de voir la vidéo. J’ai peut-être abordé ce vertical d’un petit peu près, mais je n’ai pas eu le sentiment de commettre une grosse faute de distance. Une barre ne serait sans doute pas tombée, mais une palanque, ça ne pardonne pas. Concernant le refus, je pense que Lacrimoso a eu peur du bidet. On sait que c’est un cheval qui n’aime pas l’eau, mais normalement, les bidets ne lui posent pas de problèmes en indoor. Je le lui ai d’ailleurs montré en entrant, comme d’habitude. Une fille était en train de le balayer. Il l’a un petit peu regardée, mais bon… En tout cas, à l’abord, il a vraiment réagi de manière affolée. À la réception de l’obstacle précédent, il s’est nettement dérobé vers la gauche. Au moment où j’ai entamé ma volte, hélas, il s’est branché sur un autre obstacle. Du coup, j’ai dû l’arrêter assez sèchement pour ne pas qu’il saute cet obstacle à l’envers. Après ma volte, je n’ai pas trouvé de bonne distance pour sauter l’oxer. Nouvelle faute… L’horreur. Une barre, un refus, une barre, c’est lourd… Je suis vraiment déçu parce que Lacrimoso sautait très bien. Normalement, j’aurais dû sortir avec quatre points au maximum…
Je repartirai bien sûr lundi. Il y aura un beau Grand Prix en deux manches à sauter. Pour le classement de la finale, je pense que c’est fini (vingtième avec treize points, à égalité avec Kevin Staut, ndlr), mais j’essaierai de sauver les meubles dans cette belle épreuve bien dotée pour terminer sur une bonne note."

J'aime 154

Réagissez