Vendredi 25 mars - 14h48 | À Göteborg, Johanna Zilberstein

Günter Seidel, l'autre Américain

Si les stars du dressage américain, à l'instar de Laura Graves, ont refusé de faire le déplacement, d'autres sont bien heureux d'être venus jusqu'à Göteborg. Günter Seidel, qui sera l'avant-dernier à s'élancer dans le Grand Prix, court ainsi sa première finale de Coupe du monde depuis onze ans. 

Né allemand et devenu américain à la suite de vacances en Californie, Günter Seidel a écrit quelques belles lignes dans l'histoire du dressage étasunien. Il a ainsi participé à trois olympiades, en 1996, 2000 et 2004, d'où il a ramené trois médailles par équipes. Il a également au compteur trois Jeux équestres mondiaux (1998, 2002 et 2006) ainsi que quatre finale de Coupe du monde (1997, 2003, 2004 et 2005).

Aujourd'hui, c'est très heureux qu'il prend part à sa cinquième finale, en selle sur Zero Gravity, un cheval qu'il monte depuis un an et avec lequel il a pour la première fois atteint les 70% dans le Grand Prix, il y a quelques semaines. Encore un peu de travail, et l'Américain pourra rêver à ses quatrièmes Jeux olympiques, cet été, à Rio.

J'aime 169

Réagissez