Dimanche 20 mars - 18h34 | À Paris, Sébastien Roullier

Saut Hermès : les Bleus en petite forme

Contrairement aux derniers Grands Prix CSI 5* disputés en France, à Lyon, Paris et Bordeaux, les Français n’ont vraiment été en verve, cet après-midi au Grand Palais, en clôture du Saut Hermès. Seules six des sept « Vestes bleues » engagées étaient au départ de cette épreuve, Patrice Delaveau ayant préféré y renoncer en raison d’une légère atteinte à un glome de Carinjo 9*HDC. Sur six, seule Pénélope Leprevost s’est hissée au barrage, signant l’un des plus beaux parcours du tour initial, associée à Nice Stephanie. Au barrage, n’ayant pas pu se sortir sans encombre du triple réduit en double, le couple vainqueur du Grand Prix dominical de Bordeaux a terminé onzième.
Comme sept autres concurrents après lui, Philippe Rozier s’est laissé piéger par l’oxer placé au milieu du triple par Frank Rothenberger. Dommage, car pour le reste, Unpulsion de la Hart a livré une bonne prestation sous la nef. Olympique Libellule, lui, n’a pas semblé totalement enclenché en début de tour, renversant les verticaux placés en numéros deux et cinq. Le sentiment est un peu similaire pour Simon Delestre et Chesall Zimequest, battus sur l’oxer numéro quatre sur bidets et le vertical cinq. Après une reprise très encourageante il y a deux semaines à Doha, Qoud’Coeur de la Loge a bouclé son premier Grand Prix de l’année avec deux fautes sur le vertical cinq et l’oxer numéro huit. Rien de grave. Les choses ont été plus difficiles pour Kevin Staut, pénalisé de dix-neuf points sur Elky van het Indihof*HDC. Au top depuis quelque temps, le couple a semblé moins à son aise aujourd’hui. Il faut rappeler que le Grand Palais a parfois tendance à inhiber les chevaux, normalement lors de la première participation à ce concours. Il n’y a donc rien de très inquiétant non plus.

J'aime 115

Réagissez