Dimanche 07 février - 11h22 | Damien Kilani

Jean-Maurice Bonneau : "la manière était bonne"

Voici la réaction de Jean-Maurice Bonneau, entraîneur de Kevin Staut, premier avec Rêveur de Hurtebise*HDC, et de Patrice Delaveau, neuvième avec Lacrimoso 3*HDC, à l'issue du Grand Prix Coupe du monde de Bordeaux :

"Aujourd'hui, nous avions pas mal de pression. Kevin était en ballotage favorable pour la finale de la Coupe du monde, tout en sachant qu'il y avait une probabilité que ce ne soit pas suffisant. Patrice, lui, devait absolument rentré parmi les finalistes. Nous nous sommes donc appliqués pour l'un comme pour l'autre. J'ai pu assister à leurs premières manches, mais j'ai suivi le barrage de Kevin sur l'écran. Cependant, ils avaient tous les deux leurs consignes, que nous avions répété au paddock. Pour la suite, c'est le sport et n'importe quel obstacle peut tomber, mais la manière était bonne.
Cette victoire est formidable pour Kevin et Rêveur. Cependant, il reste toujours le plan A pour les Jeux olympiques de Rio et va maintenant passer sept semaines au repos. Patrice, lui, va se préparer pour Göteborg, sans oublier le CSI 5* de Hong Kong, qui fera partie du programme de préparation.
Patrice est l'un des cavaliers les plus talentueux que j'ai été amener à entraîner. Ensemble, nous avons travaillé pour que son coup de génie sorte dans les grands jours. Le reste du temps, il doit simplement jouer sa partition !  Quant à Kevin, c'est un immense champion qui vient de traverser le désert, ce qui est toujours un peu douloureux. Ce n'est pas toujours confortable de descendre. Mon rôle était de le soutenir quand ça allait moins bien, de lui rappeler que ça arrive à tout le monde. On s'en sort toujours lorsque l'on travaille. La règle dans ces cas-là est de revenir aux bases. Après, il faut de vrais résultats comme ce soir, qui confortent la confiance mutuelle. Avec Kevin, nous travaillons très peu à la maison, uniquement par téléphone, sur vidéos ou en concours. 
Maintenant, nous allons savourer cette victoire car elle construit les champions. Malgré tout, il va falloir rester calmes. Ce n'est pas gagné, tout est à refaire dès le Grand Prix dominical !"

J'aime 129

Réagissez