Mardi 22 décembre - 14h37 | Communiqué

ChM Dubaï : la Suisse toujours pas sûre

Lors d'une réunion de travail au siège de la FEI à Lausanne, une délégation de la Fédération suisse des sports équestres, formée de Charles Trolliet, président, Dominik Burger et Claude Nordmann, en charge des relations internationales, a présenté au directeur de l'endurance de la Fédération équestre internationale, Manuel Bandeira de Mello, les réflexions et la position de la Suisse sur les sujets actuels de la discipline, soit le mode de qualification  pour les épreuves majeures, le nouveau format des compétitions lors des Jeux équestres mondiaux et, enfin, le suivi de la situation dans les pays de Moyen-Orient (groupe VII de la FEI).
 
La FSSE a ainsi proposé d'inclure dans les règlements une disposition prévoyant que ce soit le couple cavalier/cheval qui se qualifie lors de deux courses pour pouvoir participer au degré supérieur. L'endurance devant être une démonstration de l'entente et de compréhension entre le cavalier et sa monture, cette disposition assurerait certainement une amélioration du bien-être des chevaux et contribuerait à réduire les excès de vitesse ou autres. Cette demande reste d'actualité et la délégation suisse a insisté pour qu'elle soit incorporée lors de la prochaine révision en profondeur des règlements d'endurance. Il en va de la crédibilité de cette discipline. La FSSE s'est d’autre part mise à disposition pour réaliser des statistiques concernant ce sujet.
 
La FSSE est aussi prête à amener des propositions afin d'élaborer avec la FEI un format de compétition attrayant pour les JEM. Celui-ci devra permettre que seuls les meilleurs couples puissent atteindre les championnats du monde en se qualifiant lors de diverses courses réparties géographiquement au cours des deux années précédant la finale. La FSSE a réitéré sa ferme opposition à tout format prévoyant des courses sur deux jours car ce format pratiqué uniquement aux JEM, encouragerait une vitesse excessive et comporterait plus de dangers pour les chevaux.
 
Enfin, après une analyse de la situation dans les divers pays du groupe VII et spécialement dans les Émirats arabes unis, la FSSE a rappelé qu'elle restait vigilante et qu'elle attendrait la fin de la saison des courses au Moyen-Orient pour décider d'une éventuelle participation helvétique aux championnats du monde qui sont prévus en décembre 2016 à Dubaï.

J'aime 119

Réagissez