Vendredi 11 décembre - 23h13 | Propos recueillis à Genève par Sébastien Roullier

"Une grande victoire", Kent Farrington

Voici la réaction de Kent Farrington, vainqueur de la finale du Top Ten avec Voyeur: \"Je suis évidemment très heureux de cette victoire. S’imposer parmi les dix meilleurs cavaliers du monde, ici à Genève, dans ce concours magique, c’est une vraie performance. Cette finale très bien dotée (400.000 euros, ndlr) montre au public le meilleur de notre sport. C’est une grande victoire. Dans la mesure où je suis parti en début de seconde manche, j’ai pris pas mal de risques pour mettre un maximum de pression sur les autres, profitant de la vitesse exceptionnelle de mon cheval. Tout a parfaitement fonctionné. Ensuite, j’ai regardé les parcours des autres en espérant rester en tête. Franchement, même si je savais que j’étais allé vite, je n’étais pas tranquille. C’est impossible face à de tels adversaires!
Devenir numéro un mondial, ce serait bien (il est actuellement numéro deux derrière Scott Brash, ndlr), mais je préfère d’abord m’en tenir à mon programme de concours et essayer de réussir les meilleures performances possibles avec chaque cheval. Le classement n’est que la conséquence de nos résultats. Je ne cours après la place de numéro un et je n’y pense pas tout le temps. J’aimerais bien y parvenir un jour, mais ça viendra quand ça viendra. En tout cas, je ne changerai rien pour ça.
Voyeur est en super forme. Genève est son dernier concours de la saison. J’espère que le Grand Prix se passera bien dimanche. L’an prochain, son objectif majeur sera les Jeux olympiques de Rio, mais chaque chose en son temps. Beaucoup de choses peuvent encore se passer, et j’ai aussi un ou deux autres chevaux qui en ont le potentiel, mais Voyeur me semble être le meilleur. Comme tous les chevaux d’exception, il est un peu spécial et difficile. Il est à la fois fort et avec beaucoup de sang. Avec le temps et l’expérience, il s’est adouci et est devenu plus facile à monter et à gérer. En piste, j’essaie de le garder le plus calme possible. De fait, les premiers tours sont toujours plus difficiles pour lui que les barrages, car là, je peux le laisser aller à son rythme, dans son galop naturel. Il adore ça, et moi aussi!\"

J'aime 110

Réagissez