Samedi 19 septembre - 19h58 | Frédérique Monnier

Baptême pluvieux pour le cross du Mont d’Aunay


Les cavaliers qui ont couru le championnat  des chevaux de sept ans ont été les premiers à s’élancer sur le tout nouveau cross du Mont d’Aunay. Ce cross qui a été conçu pour ’’tous  les temps’’,  à l’exemple des terrains de saut d’obstacles - ce qui est une première en France - a été inauguré dans des conditions extrêmes en raison de la pluie qui est tombée hier après-midi.
 
Cédric Lyard, Nicolas Touzaint, Thomas Carlile et Mathieu Lemoine reconnaissent que la qualité de la piste est très bonne.  Pour Cédric, c’est  ’’agréable à galoper’’ avant d’ajouter que ’’le plus compliqué va être l’entretien de la piste’’. Opinion partagée par Thomas Carlile : ’’La qualité du sol est hors-normes. Ce qui va faire la qualité de cette piste va être la façon dont elle va vieillir’’. Nicolas Touzaint, qui a couru son cross avec Debby, nouvelle championne de France des sept ans, sous une pluie battante ajoute : ’’Même si cela tournicote un peu, c’est une réussite. C’est agréable d’entendre les chevaux galoper dessus.’’ Mathieu Lemoine a, quant à lui, ’’hâte de voir ce cross lorsque la végétation aura poussé car là c’est assez…lunaire’’.
 
Pour Emmanuel Feltesse, vice-président de la Fédération française d’équitation en charge du complet, il s’agit ’’d’un cross d’avenir qui s’inscrit dans l’évolution de la discipline car les cavaliers demandent des installations de qualité utilisables toute l’année. Cette piste a été ouverte dans des conditions exceptionnelles et personne ne s’est posé la question de savoir si l’on allait interrompre l’épreuve. Les chevaux étaient tous en excellente condition après le cross’’.
 
Christian Achard, concepteur des obstacles reconnaît que ’’la base est là et on va l’améliorer d’année en année’’. Pierre Michelet, chef de piste du Festival du complet, considère que le site est ’’magnifique avec ces étangs. La piste va être très facile à travailler particulièrement en saison sèche car il y a toute l’eau à disposition. Il reste quelques aménagements à faire comme des buttes. Le terrain de Pau, qui est à l’origine un terrain plat, est aujourd’hui aménagé pour y organiser des quatre étoiles.’’

J'aime 126

Réagissez