Dimanche 06 septembre - 10h42 | Alice Corbin

“Des ventes inattendues“, Bruno Rocuet

Alors que la dernière journée de la Grande semaine de Fontainebleau débute tranquillement avec le critérium de cinq ans, Bruno Rocuet revient sur l’organisation particulière de cette édition 2015 qui a permis de réaliser des ventes inattendues. Il profite de cette occasion pour revenir également sur le championnat des sept ans dans lequel son cheval, Urioso de Laume, s’est adjugé la deuxième place avec Régis Bouguennec. 

Le fait d’avoir mis des épreuves pour les cinq ans dès mardi a fait venir des gens qui n’étaient pas présents les années d’avant. C’était surprenant de mélanger toutes les classes d’âge depuis le début de la semaine mais finalement c’était un attrait supplémentaire. C’était impressionnant de voir tous ces grands marchands étrangers. Je ne m’y attendais pas du tout mais j’ai vendu des quatre ans en deux minutes mercredi. C’était vraiment surprenant de voir autant de clients. Je crois que les vétérinaires n’avaient pas fait autant de visites depuis bien longtemps. Les choses ont bougé cette année. Dans les sept ans, on a vu que des chevaux étaient non-partants parce qu’ils ont été vendus entre deux. C’est bon signe mais ce n’est vraiment pas courant.
 
Avec Jean-Paul Lepetit comme chef de piste, on savait que ça n’allait pas être un championnat des sept ans au rabais. C’est un chef de piste que l’on suit beaucoup en Normandie. Il est très fort. Il est monté en crescendo tout au long du championnat. La chasse était à 1m35 et elle était assez facile. Par contre, la deuxième qualificative à 1m40 était très sélective. C’était une épreuve avec un temps de référence très court. Pour la finale, Jean-Paul a fait un tour de première manche très sérieux. Si on peut faire une critique, ce n’était pas qu’un championnat pour les chevaux, c’était aussi un championnat pour les cavaliers. Il y a eu énormément d’erreurs, de chutes, etc. Il fallait avoir un très bon cheval et vraiment très bien monté. Parfois, dans les épreuves jeunes chevaux, on ne regarde pas forcément les cavaliers. Mais là, sans un vrai bon pilote ce n’était pas possible d’y arriver. Dans la première manche de la finale, il y avait une ligne très difficile : vertical, rivière, oxer, double en sortie. De plus, la distance pour aller au triple était très délicate. C’était du grand Jean-Paul. On le connaît bien maintenant donc on s’y attendait un peu. Sur la deuxième manche, les exigences étaient moins élevées“.

Un cheval de guerre ?
 
Urioso de Laume (Diams du Grasset X King’s Road) était déjà deuxième l’an dernier dans les six ans avec son naisseur. C’est un cheval très sympa qu’on aime vraiment avoir dans le camion. Il ne va pas gagner la guerre mais il va gagner plein de batailles. Il va avoir des vacances. Il ne va pas retourner sur les terrains de concours en 2015. Ce n’est pas à sept ans qu’on a besoin des chevaux, c’est après. Il ne faut pas trop leur en demander aussi tôt. Hier, c’est lui qui était deuxième mais pour l’avenir on attend plus de Urcos de Kerglenn (Toulon X Diamant de Semilly). La deuxième qualificative ne s’est pas très bien passé pour lui. Il est très sensible. Urioso a été un très bon remplaçant qui a bien fait son travail.
 
C’est la première année que nous n’avons pas de cinq ans. Nous les avons vendus avant et nous avons fait l’impasse sur les chevaux étrangers de cet âge là. Par contre, Régis a deux six ans dans le critérium. Il en a un, Valmack des Abbayes (L’arc de Triomphe X Flipper d’Elle) qui est un peu dans la même gamme qu’Urioso. Il doit être bien classé pour le moment (il est septième au provisoire, ndlr) parce qu’il a vraiment eu de très bonnes notes sur le style. L’autre, Eskola M (Singapore X Mermus R), c’est un cheval étranger. Il est très sensible. Comme beaucoup de chevaux étrangers quand ils sont jeunes, il peut vraiment faire le pire comme le meilleur“.


 Après le critérium des cinq ans qui est en cours, les meilleurs hongres, mâles et juments de six ans s’élanceront dans la dernière épreuve de leur championnat à partir de 14h30 cet après-midi. 

 

J'aime 167

Réagissez