Mercredi 02 septembre - 17h53 | Marion Mauger

Belle mobilisation autour d’Armitages Boy

Après l’annonce de la mise en vente d’Armitages Boy, au lendemain de sa très belle quatrième place dans le Grand Prix CSI 5* de Dinard, début août, un élan de solidarité s’est formé autour d’Aymeric de Ponnat afin que son crack, vainqueur notamment de la Coupe des nations de La Baule en 2014 et de la finale de la Coupe des nations de Barcelone, en 2013, reste dans ses écuries.
Par son palmarès, mais aussi par ses ruades ponctuant ses parcours, le beau bai fils d’Armitage a su séduire le public qui se mobilise donc désormais pour ne pas séparer le couple. Sous l’impulsion de Cécile Bourgeois, propriétaire de Ricoré Courcelle, une autre monture d’Aymeric de Ponnat, et d’un groupe de jeunes réunis autour de Théo Caviezel, un projet de financement participatif a été mis en place pour faire en sorte que le cheval ne change pas de cavalier. "Le but de cette opération n’est pas de racheter le cheval, mais d’essayer d’attirer des investisseurs prêts à surenchérir lors de ventes aux enchères pour qu’Armitages reste sous la selle d’Aymeric", explique Cécile Bois.
Chacun est libre de contribuer à la hauteur de ses moyens, et en l’échange de diverses contreparties telles qu’un tirage photo d’Armitages Boy, une plaque de concours, un bracelet fait avec les crins d’Armitages Boy, un tapis de selle, ou encore des reconnaissances commentées, soirées en loge dans des grands événements, accompagnements en concours et stages auprès de grands cavaliers français.
Les instigateurs de cette opération se sont donné pour objectif de réunir 250 000 euros d’ici dix-sept jours. Plus de cinquante personnes ont déjà contribué à gonfler la cagnotte, qui s’élève actuellement à 6942 euros.
Informations et participation sur la page Pour qu'Armitages Boy reste chez Aymeric de Ponnat hébergée par Fosburit.com
 

J'aime 167

Réagissez