Lundi 20 juillet - 13h25 | Françoise Lefort

CSI 2* Chantilly : le Brésil au bout des difficultés

Soixante partants se sont élancés dans le Grand Prix CSI 2* de Chantilly, ce dimanche. Soixante couples et seulement quatre sont sortis sans faute. "La piste n’était pas évidente, il y avait un fort dénivelé, ce qui est une difficulté supplémentaire", a reconnu Jean-Philippe Desmarets, chef de piste. "Ce Grand Prix s’est vraiment joué sur un parcours délicat. Fatigue et chaleur ont également été à l’origine de nombreuses fautes."
 
Les deux premiers sans-faute furent  les dixième et dix-septième cavaliers, et il a fallu attendre les trente-quatrième et cinquantième pour les deux derniers. Au barrage, se sont finalement présentés une Irlandaise, Marion Hughes, un Brésilien, Rodrigo Marinho, un Français, Franck Schillewaert, et un Belge, Ignace Philips. Rodrigo Marinho a finalement arraché ce Grand Prix avec Cleofas Van Westuur. La deuxième place est revenue à la France avec Franck Schillewaert et Salto des Nauves*HDC, juste devant Ignace Philips, troisième avec Quister. La quatrième est Marion Hughes sur Can Ya Makan.
 
Beaucoup de refus, des abandons et un éliminé ont ponctué cette épreuve. "La piste était difficile en raison du dénivelé et de son milieu en faux plat", a analysé Franck Schillewaert. "C’était un tracé très compliqué. Le double, par exemple, avait sept foulées courtes, et le triple, avant le dernier obstacle, avaient quatre foulées longues. C’était un très gros effort pour mon cheval de neuf ans, dont c’était le deuxième Grand Prix. Maintenant, nous allons passer trois semaines sans concours, car j’assure avec Patrice Delaveau et Kevin Staut des stages organisés au haras des Coudrettes."

Les résultats ici

J'aime 126

Réagissez