Jeudi 16 juillet - 14h40 | Léa Dall'Aglio

"Les cartes vont être redistribuées", Davy Delaire

Le sélectionneur de l’équipe de France de voltige, Davy Delaire, explique ses choix de voltigeurs pour les championnat d’Europe Seniors d’Aix-la-Chapelle, en Allemagne, et les championnats du monde Juniors d’Ermelo, aux Pays-Bas.

"Pour les deux échéances, nous avions un nombre restreint de voltigeurs individuels qualifiés, ce qui réduisait le champ des possibles. Nous partons sur une nouvelle génération depuis que Jacques Ferrari et Nicolas Andréani ont arrêté. Pour sa première saison en Seniors, Théo Denis a bien avancé. C’est une très belle performance pour lui que d’avoir réussi à se qualifier, alors que la marche entre Juniors et Seniors n’est pas évidente, avec le programme technique qui s’ajoute. Quant à Vincent Haennel et Clément Taillez, ils ont tous deux fait une bonne saison. Même si nous ne partons pas favoris, qu’il n’y a pas d’enjeu de médaille par rapport aux Jeux équestres mondiaux l’an dernier, nous allons faire en sorte que les garçons atteignent les cinquième ou sixième places. Nous avions un quota de trois places, et c’était intéressant de les remplir pour préparer les années à venir.

Chez les filles, Anne-Sophie Musset a fait une très bonne saison. Les cartes vont être un peu redistribuées avec le départ de la Britannique Joanne Eccles, le plateau va être très ouvert. Elle est apte à rentrer dans les cinq premières (elle avait pris la cinquième place aux JEM l’an dernier, ndlr). Pour Estelle Chauvet et Manon Noël, l’idée est de les faire entrer en finale, c’est-à-dire qu’elles soient classées dans les quinze premières à l’issue de la première manche.

Quant à l’équipe des Cigognes, cela fait trois ans qu’elle obtient le bronze dans ces grandes échéances mondiales, on peut en espérer autant. Elle a fait une saison correcte. L’année prochaine, nous aurons deux grosses équipes françaises, avec la Team Noroc, capables d’assurer notre place à l’international.

À Ermelo, pour les championnats du monde Juniors, nous emmenons les deux voltigeurs qui vont vraiment pouvoir remplir des performances significatives, capables de rentrer dans les cinq premiers, même si nous avons du mal à nous évaluer par rapport aux notes de nos concourrents. C’est le cas de Manon Moutinho, chez les filles, et Dorian Terrier, chez les garçons. Il était l’un des deux seuls qualifiés, avec Raphaël Sauret, et a énormément d’avenir dans la discipline. Il a encore trois ans de Juniors devant lui, c’est nécessaire de lui faire prendre de l’expérience sur ce genre d’événements."

J'aime 112

Réagissez