Dimanche 19 avril - 18h08 | Sébastien Roullier

'Objectif Aix-la-Chapelle', Willem Greve

Voici la réaction de Willem Greve, lauréat du Grand Prix CSI 3* de Neufchâtel-Hardelot avec Carambole: 'Je suis très heureux. C’est déjà notre troisième victoire en Grand Prix après avec ceux du CSI 3* de Drachten et du CSI 4* d’Amsterdam, cet hiver. Carambole a terminé sa saison indoor avec un bon quatre points dans le Grand Prix CSI 5* de ‘s-Hertogenbosch et une quatrième place dans le Grand Prix CSI 4* de Brunswick en Allemagne. Je lui ai laissé trois semaines de repos, et le voilà au top dès sa reprise à l’extérieur, ici. C’est une excellente préparation pour les championnats des Pays-Bas, le week-end prochain. Carambole est très frais et heureux de sauter.

Le parcours était vraiment intéressant aujourd’hui. Il fallait être attentif partout, le temps était assez serré, et puis il y a toujours une bonne rivière et ce double sur bidets. Un cheval qui saute bien ici sautera bien partout. C’était assez sérieux et sélectif, mais pas trop.

Tout va bien pour les Pays-Bas en ce moment. Nous avons de super cavaliers, de super chevaux et de super propriétaires qui nous permettent de les conserver. Le mien a été vendu par mon père à des propriétaires (G.A.M. Korbeld, ndlr) qui me font confiance et veulent le garder pour le sport. En dehors de nos quatre champions du monde, il y a les frères Schuttert, Marc Houtzager, Wout-Jan van der Schans et moi. Notre qualité est de toujours faire front ensemble. Mon objectif est bien sûr de participer aux championnats d’Europe d’Aix-la-Chapelle. Les couples en meilleure forme iront, c’est la règle. En ce qui me concerne, je devrais aller à La Baule ou Rome sauter une Coupe des nations. J’espère que Carambole va conserver son état de forme.

Je viens d’ailleurs souvent ici. J’ai hésité à aller à Lummen, mais je ne regrette pas mon choix. L’organisation progresse d’année en année, et nous sommes très bien reçus, ce qui est vraiment agréable pour nous.'

Propos recueillis à Neufchâtel-Hardelot par Sébastien Roullier

J'aime 104

Réagissez