Mardi 31 mars - 16h59 | Johanna Zilberstein

L’ANAA valide ses projets 2015

Lors de sa traditionnelle assemblée générale, qui s'est tenue vendredi à Pompadour, l’Association nationale de l’Anglo-Arabe (ANAA) a réuni une petite quarantaine de personnes autour des projets de valorisation du cheval AA. Avec des subventions en larges baisses, il faut plus que jamais trouver un autofinancement pour l’association.

 

En outre, comme selon les règles européennes, il est désormais interdit de donner des subventions directement à l’éleveur, l’ANAA a décidé de lancer, en partenariat avec l’IFCE, le Centre national de l’Anglo-Arabe afin d’assister les éleveurs dans la valorisation et d’aider à la commercialisation des chevaux AA. Sous l’égide de Bernard Clot puis Arnaud Capdeville et avec l’assistance des cavaliers de l’ENE comme Arnaud Boiteau et Mathieu Vanlandeghem, et dans les installations de l’ancien village Club Med de Pompadour (sous couvert de restauration), de jeunes cavaliers souhaitant faire une formation de cavaliers de jeunes chevaux vont travailler et sortir en concours de trente à quarante chevaux Anglo-Arabes afin d’assurer leur valorisation et de permettre ou non leur commercialisation.

 

Puis, le quitus donné au trésorier et à sa gestion des comptes montrent une bonne tenue mais aussi des économies faites dans beaucoup de domaines, les bilans 2014 et projets 2015 pour les commissions sport, élevage et communication ont été présentés avec notamment un point fait pour le pointage réalisé avec l’IFCE et L’INRA depuis quelques années. Avec des naissances et un nombre de saillie en hausse, l’Anglo-Arabe connaît une petite relance de ses effectifs. Avec la matérialisation de la base internationale et du studbook international, l’union devrait encore plus faire la force.

 

Pauline Chevalier

J'aime 144

Réagissez