Mercredi 25 mars - 12h19 | Johanna Zilberstein

Endurance : création d'une association d'organisateurs

L’IEOA (Alliance internationales des organisateurs de compétitions équestres) vient d’accepter d’intégrer l’endurance au sein de son association. L’endurance devient ainsi  la cinquième discipline équestre à intégrer cette organisation après le saut d’obstacles, le dressage, le concours complet et l’attelage.  Rappelons que le but de l’IEOA est d’apporter un large soutien  aux organisateurs d’épreuves internationales en coopération avec la FEI, les fédérations nationales, les cavaliers,  les propriétaires  mais également les sponsors.

L’idée de créer une nouvelle association internationale d’organisateurs d’épreuves d’endurance avait été évoquée par Peter Bollen, Président de l’IEAO et par Nicolas Wahlen, lors d’une rencontre au siège de la FEI avant des derniers Jeux équestres mondiaux.  Après quelques mois de réflexion et de préparation, l’AEndO (Alliance des organisateurs d’épreuves d’endurance) est devenue une réalité qui a naturellement trouvée sa place au côté des quatre autres disciplines déjà représentées au sein de l’IEOA.  


L’AEndO  apparaît comme une opportunité pour les organisateurs et une vraie chance à saisir pour se rassembler, communiquer et devenir une vraie force de proposition auprès de nos instances nationales et internationales. Toutes les associations organisatrices de compétitions internationales d’endurance seront automatiquement membres de droit de l’AEndO.


Nicolas Wahlen, fort de son expérience internationale, en assurera le secrétariat général. La présidence a été confiée  à Jean-Louis Leclerc, personnalité reconnue pour sa grande connaissance des dossiers d’endurance acquise sur le terrain, mais aussi au sein de la commission endurance de la FEI et, plus récemment, de l’ESPG. Le comité de l’AEndO sera composé au minimum d'un membre par continent.

Cette association doit permettre de resserrer fortement les liens entre les organisateurs internationaux,  les fédérations nationales et la FEI dans le seul but de promouvoir ensemble la discipline dans le respect des chevaux et de l’éthique sportive.

(Source : communiqué)

J'aime 112

Réagissez