Samedi 21 mars - 19h05 | Johanna Zilberstein

'Le chronomètre était impossible', Arnaud Boiteau

Voici la réaction d’Arnaud Boiteau, troisième du CICO 3* de Fontainebleau à l’issue du cross, sur Quoriano*ENE-HN :

'J’ai trouvé le tour parfait pour une reprise. Le faible nombre d’incidents a d’ailleurs prouvé que le parcours était techniquement ultra classique. J’ai noté qu’il y avait beaucoup d’obstacles larges, ce qui est finalement bien sur le plan de la sécurité puisque les chevaux les respectent mieux. Nous n’avons pas pu aller à Tartas et, pour ceux qui n’ont pas fait Fontainebleau il y a deux semaines, c’était idéal.

Le chronomètre imparti m’a semblé impossible à aller chercher. Les ordres de Thierry (Touzaint, le sélectionneur national, ndlr) étaient d’avancer sans dévisser. Autrement dit, de galoper mais de ne pas faire les fous. Il ne faut pas oublier qu’il ne s’agissait que du premier concours de la saison.

Du côté des cavaliers, il n’y avait peut-être pas la quantité, mais il y avait la qualité ! Michael Jung, dont je ne reviendrai pas sur le palmarès, mais aussi Paul Tapner, dont le cheval à gagné le dressage à Badminton, mais aussi Chris Burton et d’autres.

Pour ce qui est de l’équipe de France, la journée d’hier est vraiment à retenir car elle a été très satisfaisante. Nous devons encore nous améliorer sur le plat, mais il y a du mieux et les cavaliers ont pris conscience qu’il fallait plus travailler pour y arriver. Les meilleures nations vont très bien sur le plat. Et puis nous avons une très bonne équipe d’entraîneurs qui sait s’adapter à chaque couple. D’ailleurs, cela se voit puisque nous avons rarement fait des reprises de ce calibre. Et je crois que cela doit être notre plus gros motif de satisfaction. 

Maintenant, Quoriano va refaire un format long pour vérifier son bon état mental et physique. Ce sera sans doute Bramham et puis, pourquoi pas, Badminton.'

Propos recueillis à Fontainebleau, par Johanna Zilberstein

J'aime 195

Réagissez