Dimanche 08 février - 00h23 | Sébastien Roullier

'Il n’y a pas eu photo', Ludger Beerbaum

Voici la réaction de Ludger Beerbaum, deuxième du Grand Prix Coupe du monde de Bordeaux sur Chaman : 'Ce soir, il n’y a pas eu photo entre Bertram et moi. Il a terminé plus d’une seconde plus vite. Son barrage était absolument fantastique. Il est très rapide, son cheval aussi. Si j’étais rentré en piste après lui, j’aurais sans doute pu retirer une foulée dans l’avant-dernière ligne, mais même en faisant cela, je ne suis vraiment pas sûr que je l’aurais battu. Je ne peux que les féliciter. Respect, bien joué.

En te regardant, Bertram, je me suis rendu compte de mon grand âge! Honnêtement, ce n’est pas une blague. J’ai eu un flash, j’ai repensé à mes débuts ici. Je suis venu pour la première fois en 1987. Tu n’étais même pas né. J’avais gagné un Grand Prix cette année-là, en battant Thomas Frühmann au barrage. Je n’étais pas allé aussi vite que toi aujourd’hui, il faut dire que j’étais le seul double sans-faute! J’avais vingt-trois ans. Depuis, je n’ai jamais regagné de Grand Prix ici. Je crois donc qu’il faut que je continue à venir!

La finale de la Coupe du monde n’est pas vraiment un objectif cette année. Avant Noël, je n’ai sauté que deux Grands Prix. Je ne crois vraiment pas que j’aurai assez de points pour y aller, donc pour l’instant, je ne me projette pas. Je vais aller à Göteborg. Si je termine dans les trois premiers, je sais que ce sera jouable, mais j’en suis très loin. Si je vais à Las Vegas, je n’irai pas avec Chiara, c’est sûr, parce que mon objectif avec elle, c’est la saison extérieure. Las Vegas, c’est loin et tard dans la saison... Si je parviens à me qualifier, j’irai sans doute avec Colestus ou Zinedine, mais cela me semble très hypothétique.'



Propos recueillis à Bordeaux par SR

J'aime 106

Réagissez