Lundi 15 décembre - 17h19 | aliciadebastos

L’IFCE, un rôle d’institut technique

Jeudi dernier, le ministre de l’agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, Stéphane Le Foll, et Thierry Braillard, secrétaire d'État aux sports, ont signé le contrat de l’Institut français du cheval et de l’équitation, concernant les objectifs et performances pour la période de 2014 à 2017.


Cette signature est la concrétisation d’une réflexion sur le positionnement de l’IFCE, établissement au passé riche ayant vécu de profondes réformes au cours des dernières années. Réformes qui ont été menées sous l’impulsion de son président Olivier Klein, de son directeur Christian Vanier, et avec le soutien de leurs équipes.

À cette occasion, les ministres ont rappelé que l’État accompagnera l’IFCE dans la construction de ses nouvelles missions, en augmentant sa subvention pour charge de service public de six millions d’euros. La signature du contrat d’objectif et de performance a été l’occasion de réaffirmer le rôle central de l’IFCE au sein de la filière, d’acter le recentrage de ses missions sur l’appui au secteur équin dans toute sa diversité, tout en accompagnant cette filière vers une autonomie renforcée. 

Les ministres ont particulièrement mis en avant le rôle de l’établissement en matière de formation à l’équitation, aux métiers du cheval et d’appui à la politique de sport de haut niveau. Ils ont également insisté sur la nécessaire valorisation de l’expertise des patrimoines matériel et immatériel de l’IFCE. À cette occasion, ils ont appelé les collectivités territoriales à développer, en partenariat avec l’Institut, des projets territoriaux intégrant une composante équine. 

Enfin, les ministres ont aussi tenu à saluer les compétences, l’engagement et la passion des équipes de l’IFCE pour leur métier, le patrimoine qu’ils ont su conserver et transmettre, et leur capacité à se mobiliser sur un projet commun de modernisation.

(Source communiqué)

J'aime 116

Réagissez