Dimanche 14 décembre - 22h25 | Sébastien Roullier

'Je ne suis pas un alien', Scott Brash

Voici la réaction de Scott Brash, vainqueur du Grand Prix de Genève avec Hello Sanctos: 'Sanctos est absolument incroyable. C’est le cheval d’une vie. Je dois profiter de la chance que j’ai de pouvoir le monter parce qu’il me serait très dur sinon impossible d’en retrouver un autre capable de réaliser ce qu’il a déjà réalisé. Après vendredi, il aurait très bien pu afficher des signes de fatigue sinon de sauter un peu moins bien vu la vitesse à laquelle j’ai monté la seconde manche de la finale du Top Ten. Il n’en a rien été. C’est un cheval vraiment à part. Il est capable de gagner deux soirs de suite sans problème

Je suis définitivement humain, pas d’une autre planète. Parfois, je commets aussi des fautes, comme la semaine passée à Paris (il s’était fait piéger par un vertical dans le barrage du Grand Prix, ndlr). Il faut quand même bien avouer que quand on monte un tel cheval, tout est sacrément plus facile. Je ne suis pas un alien, non.

Le Grand Chelem est vraiment excitant. Quand on gagne une étape, avec cette possibilité de bonus en tête (250.000 euros pour deux étapes non consécutives sur trois, 500.000 euros pour deux étapes consécutives et un million pour trois étapes consécutives, ndlr), on a forcément envie de tenter la suivante. Ce circuit, ses organisateurs et Rolex (son sponsor titre, ndlr) ont vraiment hissé le sport à un niveau inédit.

Ceci étant dit, il y a beaucoup de concours et de circuits. C’est pourquoi, n’ayant pour l’instant que Sanctos pour sauter les plus hautes épreuves, je dois prioriser les choses. Je ne me fixe donc pas pour objectif de sauter la finale de la Coupe du monde. Normalement, Sanctos n’ira pas non plus aux championnats d’Europe, car jusqu’ici, Aix-la-Chapelle est le seul terrain sur lequel je ne l’ai pas vraiment senti à son aise. Il n’a pas mal sauté cette année, mais il ne s’est pas aussi bien exprimé qu’ailleurs. Si Ursula XII est remise à temps de sa blessure, j’espère qu’elle pourra y sauter la prochaine étape du Grand Chelem, puis les championnats d’Europe. Nous n’avons pas encore programmé son retour au travail. Nous devons lui faire passer un scanner la semaine prochaine.'

Propos recueillis à Genève par SR 

J'aime 151

Réagissez