Lundi 08 décembre - 10h37 | Sébastien Roullier

'Je ne pensais pas pouvoir gagner', Martin Fuchs

Voici la réaction de Martin Fuchs, vainqueur du Grand Prix CSI 5* de Villepinte avec PSG Future : 'J’ai pris des risques, mais pas tous ceux qu'il était possible de prendre. J’ai réussi à sauter comme je le voulais tout le long du barrage. J’aurais peut-être pu gagner encore un peu de temps sur le troisième saut. Tout a très bien commencé. Je me suis classé vendredi, et j’ai gagné samedi. Cet après-midi, je savais que je pouvais être bien classé, mais je ne pensais pas pouvoir gagner. PSG Future est un cheval bien dans sa tête et respectueux. Il me laisse le contrôler pour sauter. Du coup, j’arrive toujours à faire ce que je veux. Je suis heureux de pouvoir monter à ce niveau. Quand on est jeune, il est parfois difficile de participer à ces gros concours, car il faut une invitation, parfois difficile à avoir.'

 

 

Ludger Beerbaum, deuxième avec Zinedine : 'Zinedine a vraiment très bien sauté. C’est ma faute si nous avons terminé derrière Martin.  Aujourd’hui, Martin a vraiment été le meilleur. Mais tout est bien qui finit bien, je suis content.'

 

Constant van Paesschen, troisième avec Citizenguard Toscan de Sainte Hermelle : 'Toscan a vraiment super bien sauté, je ne peux pas demander mieux. J’ai donné tout ce que j’avais, mais c’était plus compliqué, car je suis passé en début d’épreuve. Toscan a bien sauté les deux jours, je ne peux que lui dire merci. Il a pas mal de caractère et il est parfois un peu compliqué mais c’est ce qui fait qu’il saute tout.'

 

Philippe Rozier, sixième avec Rahotep de Toscane : 'C’est un cheval tout simplement génial. Il a vraiment sauté de manière formidable. Je l’adore.'

 

Abdelkebir Ouaddar, septième avec Quickly de Kreisker : 'C’est Quickly qui fait tout. Il a très bien sauté, comme d’habitude. À chaque fois que nous avons commis une faute, c’était à cause de moi. Au barrage, j’ai forcé Quickly à partir sur une belle foulée sur l’obstacle précédent. Du coup, il a tout donné sur le vertical et a décidé de prendre la longue.'

 

Roger-Yves Bost, quatorzième avec Qoud’Cœur de la Loge : 'J’ai eu un peu de mal en début de tour, puis Qoud’Cœur a sauté de mieux en mieux. Je pense que j’ai perdu beaucoup de temps dans le virage au fond de la piste… Dommage.'

 

Luciana Diniz, quinzième avec Lennox : 'Je suis contente malgré ma faute, car mon cheval a vraiment bien sauté.'

 

Jérôme Hurel, vingt-deuxième avec Ohm de Ponthual : 'C’est ma faute, je n’ai pas bien monté, j’ai mis Ohm trop en avant.'

 

Anne-Sophie Godart, vingt-septième avec Carlitto van’t Zorgvliet : 'Je suis contente de mon cheval même si je suis très déçue. Carlitto veut sauter chaque obstacle qu’il croise, alors quand il a vu le numéro huit, il s’est concentré dessus…'

 

Simon Delestre, vingt-neuvième avec Qlassic Bois Margot : 'La première faute n’est pas une grosse faute, elle aurait pu être évitée. La deuxième, je la fais car j’ai voulu gagner du temps.'

 

Propos recueillis à Villepinte par Johanna Zilberstein

J'aime 154

Réagissez