Mardi 25 novembre - 15h48 | aliciadebastos

Le bilan des Fédératives 2014

Congrès de la Fédération française d'équitation, les Fédératives ont regroupé plus de deux cent cinquante dirigeants de clubs, présidents de comités départementaux et régionaux, les 17 et 18 novembre à Bordeaux. Ces rencontres annuelles permettent de confronter les idées et les actions, afin d’imaginer les outils à mettre en œuvre pour favoriser le développement des clubs et des activités équestres. Voici le bilan tiré par la FFE, publié ce matin dans la lettre fédérale.

 


Les assemblées générales ordinaires de la FFE et du comité national du tourisme équestre ont également eu lieu lors des Fédératives, le 17 novembre en fin de journée. Autant d'occasions pour le président Serge Lecomte de présenter les actions réalisées, de rappeler les missions et les objectifs de la FFE, et de dialoguer avec les dirigeants de clubs qui constituent la fédération.

 

En ouverture, la présentation des attentes des pratiquants pour leurs loisirs a fait l'objet d'une intervention du sociologue Patrick Mignon, laquelle a donné lieu à un débat nourri sur l'évolution des attentes des cavaliers de clubs, enfants et adultes, garçons et filles.

 

Cinq tables rondes ont réuni des groupes de travail autour de thèmes variés. Dans chaque atelier, la présence de représentants des différentes activités équestres, notamment du tourisme, a permis d’apporter un éclairage diversifié sur les sujets traités. À l'issue des concertations et confrontations d'idées et d'exemples, les groupes de travail ont établi des listes d'une dizaine de pistes d'amélioration et de développement de leurs activités équestres autour des sujets suivants :

 

- Les dix missions des CDE et CDTE pour soutenir les opérations collectives de développement ;

 

- Centres de formation, enjeux et perspectives d’avenir ;

 

- Adapter l’offre aux nouveaux modes de consommation des familles ;

 

- La pédagogie de l’initiation, une expertise à valoriser ;

 

- L’organisation de concours.

 


L’Équitation de tradition

 

 

Ces Fédératives 2014 ont été ponctuées par une intervention de Guillaume Henry, écrivain, historien du cheval et responsable des collections « Équitation » aux éditions Belin, autour de l’équitation de tradition française. Cet héritage est inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité auprès de l’Unesco depuis 2011. L’équitation de tradition française prône une harmonie des relations entre l’homme et le cheval dans la fluidité et la légèreté. À travers la FFE, les clubs et les enseignants tiennent un rôle essentiel dans la préservation, la transmission et l’évolution de ces savoirs, a conclu l'intervenant.

 

Assemblée générale

 

Présidée par Serge Lecomte, entouré des membres du bureau fédéral, l'assemblée générale de la FFE a présenté les travaux accomplis au cours de l'exercice 2013-2014, ainsi que le budget prévisionnel de l'exercice à venir. Les cinq résolutions soumises au vote de l'Assemblée générale ordinaire de la fédération ont été approuvées à une large majorité.

 

L’Assemblée générale du comité national de tourisme équestre, présidée par Bernard Pavie, a eu lieu simultanément mais sans pouvoir statuer sur les résultats d’approbation, le quorum requis n’ayant pas été atteint. Une seconde assemblée statuera sans condition de quorum, le mardi 9 décembre à Boulogne-Billancourt.

 

À l'issue de l'assemblée générale, Pierre Durand, candidat français à la présidence de la FEI, est intervenu pour présenter son programme et les différentes étapes de la campagne. L'occasion de rappeler en préambule le rôle et les missions de cette instance internationale. L'élection du nouveau président aura lieu le 4 décembre à Bakou en Azerbaïdjan, lors de l'assemblée générale de la FEI.

 

 

 

(Source communiqué)

J'aime 166

Réagissez