Vendredi 21 novembre - 10h56 | Margaux Riviere

CSI 5*-W Stuttgart : Pius au galop

Hier soir, s’est déroulée la première épreuve du CSI 5*-W de Stuttgart comptant pour le classement mondial, cotée à 1,50m et jugée au barème C. Cinquante-et-un couples se sont élancés sur le vélodrome allemande, afin de tenter de se qualifier pour l’épreuve majeure d’aujourd’hui, cotée à 1,55m. Le Suisse Pius Schwizer s’est octroyé la victoire, en selle sur Armani The Gun CH, nouveau cheval avec lequel il s’est déjà classé huitième de l’étape de Coupe du monde de Vérone, il y a deux semaines. Le couple n’a pas renversé une barre et conclu son affaire en 62’’64. Il a été suivi de près par l’Allemand Marco Kutscher, aux rênes de Cornet’s Cristallo, avec lequel il a franchi la ligne d’arrivée en 62’’89. Sur la troisième marche du podium, on retrouve le jeune Irlandaise Bertram Allen, vainqueur du Grand Prix Coupe du monde de Vérone, cette fois associé à Belmonde.

Martin Fuchs s’est emparé de la quatrième place avec Picsou du Chêne, l’ancienne monture du lauréat de cette épreuve. Les cinquième, sixième et septième places ont récompensé des Allemands : tout d’abord Michael Jung, l’empereur du concours complet, avec Sportsmann S, qui n’était plus réapparu en concours depuis le mois de mai dernier. Eva Bitter, quant à elle, a profité du passage de la ligue d’Europe de l’Ouest chez elle pour se lancer dans son premier CSI 5*-W, en selle sur Argelith Squid. Elle a devancé l’actuel numéro deux mondial, Ludger Beerbaum, en selle sur l’étalon Chaman, lauréat du Global Champions Tour de Lausanne.

Côté Tricolore, Julien Épaillard a réussi le temps le plus rapide de l’épreuve avec Cristallo A*LM (61’’27), mais une faute, ayant alourdi son chronomètre de quatre seconde, l’a fait reculer à la neuvième place. Pénélope Leprevost, Patrice Delaveau et Kevin Staut, sur Nice Stephanie, Ayade de Septon*HDC et Carinjo 9*HDC, ont également concédé une faute, terminant quinzième, seizième et vingt-et-unième. Trois fautes pour Simon Delestre et Whisper, tandis qu’une fois n’est pas coutume, Roger-Yves Bost a préféré prendre son temps avec Quaoukoura du Ty, bon dernier mais sans faute. Un bon parcours de travail en vue du Grand Prix dominical.

 

MR

 

Les résultats

Les résultats de la Chasse à 1,50m ici

J'aime 176

Réagissez