Lundi 06 octobre - 11h30 | Daphné G

Mort de Cagney

En 1993, Lamaze, qui n'en est qu'à sa deuxième année en épreuves de Grand prix, est propulsé au firmament des stars du sport canadien de saut d'obstacles sur la selle de Cagney. Éric Lamaze rejoint l'équipe canadienne et fait sa première apparition à la Coupe des nations du Washington, où l'équipe a terminé deuxième.

Pendant les années qui suivent, Cagney enrichit le palmarès d’Éric de belles prestations. Ensemble, ils participent à d'importantes épreuves comme des Coupes des nations et des qualifications de Coupes du monde. De plus, le couple se joint à l'équipe pour prendre part aux Jeux équestres mondiaux de La Haye, aux Pays-Bas en 1994, et à ceux de Rome, en Italie en 1998. En 1995, ils représentent le Canada en finale de Coupe du monde à Göteborg, en Suède, et en 1998, à Helsinki, en Finlande.

'Cagney a été ma première solide monture de Grand prix, se souvient-il. C'est avec lui que les moments forts ont commencé à se succéder dans ma carrière. Grâce à lui, j'ai fait mon entrée à Spruce Meadows, ainsi qu'en finale de Coupe du monde, et aux championnats mondiaux de La Haye. C'est aussi avec Cagney que j'ai été nommé pour la première fois au sein de l'équipe.'

Très tôt, les parcours de derby deviennent les épreuves de prédilection de Cagney qui franchit les énormes obstacles naturels avec la plus parfaite aisance. Ainsi, Éric et son partenaire auront droit au podium du prestigieux Shell Cup Derby de Spruce Meadows à trois reprises, soit en 1994, 1995 et 1999.

'Cagney était un cheval à la fois courageux et précis, ajoute le cavalier. Il savait reconnaître l'importance du moment, et dès lors, il y mettait tous ses efforts car il aimait l'effervescence des grandes rencontres. Il pouvait réaliser l'importance des enjeux et ça, il l'a fait un nombre incalculable de fois. Il sautait les plans d'eau à merveille et les parcours de derby étaient un véritable parc d'amusement pour lui. Il avait un style bien à lui.'

Éric Lamaze a aussi remporté le titre de champion canadien de saut d'obstacles deux années d'affilée, en 1995 et en 1996, grâce à son fabuleux partenariat avec le hongre irlandais.

En 2000, à l'âge vénérable de vingt ans, Cagney gagne le derby de Spruce Meadows. Il sera mis à la retraite l'automne suivant à Beasly Farm où il coulera des jours heureux sous l'œil attentif de Sylvia Dixon.

(Source communiqué)

J'aime 165

Réagissez