Samedi 13 septembre - 23h14 | Marie de Pellegars

Coco Rico dans les sept ans

Coco Rico, mais pas pour saluer la victoire d’un cheval français. Coco Rico, c’est le nom du nouveau champion des sept ans, un KWPN monté par Axel Van Colen. Ce championnat aura connu de nombreux bouleversements, avec des changements de leader après chaque manche.
Tzigano Massuère s’était emparé de la tête à l’issue de la Chasse, puis avait dû laisser le leadership à Thaïs de Pégase après la deuxième étape. À l’issue de la première manche de la finale, nouveau changement de leader, puisque le champion des six ans 2013, Timon d’Aure, prenait la tête après les fautes de Thaïs et de Cupido qui le précédaient.

La deuxième manche fut difficile, avec certains chevaux qui semblaient accuser le coup de la fatigue et seulement trois parcours vierges de toutes pénalités sur les vingt partants. Ti Pol du Plessis (Kashmir van’t Schuttershof) et Frédéric Busquet, quatorzièmes avant la deuxième manche, réussissaient ainsi une très belle opération qui allait les faire monter sur le podium. Troisième avant l’ultime parcours, Tanael des Bonnes (Watch Me*Hoy) réussissait le sans-faute et mettait la pression sur les deux derniers couples. Le Calvadosien Axel Van Colen ne craquait pas, mais prenait son temps, sortant juste de piste avec un point de temps qui n’était pas préjudiciable et lui permettait de prendre la tête. La pression était sur Teddy Thellier, dernier à prendre le départ avec un Timon d’Aure (Mylord Carthago*HN) aérien et à qui il ne semblait rien pouvoir arriver tellement il sautait bien. Alors qu’il ne restait que quatre obstacles à sauter, Teddy demanda un gros saut à Timon, qui fit l’effort, mais le cavalier ne parvint pas à tenir en selle et finit à pied sur le terrain du Grand Parquet. Un terrible rebondissement et un coup dur pour ce cheval qui aurait sans nul doute mérité de faire le doublé.

Le champion, Coco Rico, est né en Hollande et inscrit au KWPN. Son père est Corland, comme Silvana*HDC, et sa mère est par Colorado D, un fils de Capitol I. À noter que la troisième mère de Coco Rico est une Selle Français née dans l’Est de la France. Fille de Firecrest, Pin Up III fit les beaux jours d’Hervé Francart (père d’Alexandra), qui remporta de nombreux Grands Prix internationaux, il y a un quart de siècle, avec cette jument.

MV

J'aime 133

Réagissez