Samedi 14 décembre - 00h58 | Propos recueillis à Genève par Sébastien Roullier

Kent Farrington: “Austria me rend très heureux”

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter

Voici la réaction de l’Américain Kent Farrington, vainqueur de la finale du Top Ten Rolex IJRC au CHI de Genève avec Austria 2 : “Cette épreuve était vraiment fantastique, montrant le meilleur de notre sport, et je suis d’autant plus heureux de l’avoir remportée une deuxième fois. La première manche était franchement massive, ce qui explique pourquoi il n’y a eu que trois sans-faute. Ma jument et moi avons dû nous employer. Ensuite, j’ai pu profiter de sa vitesse en seconde manche.
Comme vous le savez, je suis petit, plus petit que la plupart de mes concurrents. Du coup, je peux choisir de petits chevaux qui ont beaucoup de sang, comme Austria. Cela m’a beaucoup aidé depuis le début de ma carrière, particulièrement en indoor, où ces montures sont très maniables et ne perdent pas de temps au sol. Ce sont d’incroyables athlètes et de super sauteurs. Bref, ce sont les chevaux que j’aime.
L’histoire d’Austria est assez drôle. Elle appartient à mes plus proches voisins en Floride. Je l’ai découverte l’an passé et elle m’a séduit. Je leur ai demandé de me la confier en guise de cadeau de Noël. Elle n’est arrivée qu’en avril et j’ai pris le temps de la construire un peu et elle me rend déjà très heureux!”
 
Revivez la première puis la seconde manche de Kent Farrington et Austria 2 en vidéo