Dimanche 08 décembre - 19h37 | À Villepinte, Lucas Tracol

Simon Delestre : “J’ai gagné du temps dans les courbes”

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter

Voici la réaction de Simon Delestre, lauréat du Longines Masters de Paris associé à Hermès Ryan des Hayettes : 
“Lors du premier parcours, l’enchainement du n°3 et du triple a été assez délicat, car il imposait cinq foulées plutôt longues. J’ai absolument dû en faire six et entrer en foulées décroissantes dans la combinaison. Heureusement, Ryan a eu suffisamment d’énergie pour couvrir l’oxer de sortie. Le parcours était gros, mais nous n’avons assisté qu’à de belles choses. Il y a eu des fautes partout et le temps était juste. Un Grand Prix avec temps accordé trop long, ce n’est pas envisageable. Nous n’étions que six au barrage, ce qui est idéal. Trop souvent, nous sommes entre quinze et dix-sept. Il n’y a rien de pire, et il vaut mieux commettre une faute lors du premier parcours pour économiser les chevaux que de prendre part à des barrages fleuves. 
Aujourd’hui, j’ai pu rentrer dans les contrats que j’avais prévu, notamment en tournant sur le saut de la palanque. J’ai gagné du temps dans les courbes et non pas dans les lignes droites. 
[…] Les parcours de Grégory (Bodo, le chef de piste, ndlr) sont intéressants à monter et constructifs. Bravo à lui ! […]
Concernant les Jeux olympiques de Tokyo, deux des trois chevaux qui sont aujourd’hui sur le podium n’entrent pas en ligne de compte. Concernant le mien, je ne veux pas lui imposer un effort aussi important que les JO. Quoi qu’il en soit, on va se battre et faire le maximum !”

J'aime 146

Réagissez