Mercredi 13 novembre - 16h58 | Lucas Tracol (avec communiqué)

Ian Millar : “Aucune chance que Nikki puisse nuire à l’équipe ou à elle-même”

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter

À la suite du contrôle positif de Nikki Walker aux Jeux panaméricains de Lima, l’équipe canadienne fait front pour la soutenir, bien que leur qualification olympique soit remise en cause. À travers une agence spécialisée dans la réputation et les situations de crise, plusieurs cavaliers ont pris la parole, dont le doyen Ian Millar : 

“Je suis un grand fan de Nikki Walker, qui est une cavalière très sérieuse et disciplinée. Dès ses seize ans, Nikki a attiré mon attention. Instinctivement, j’ai décelé chez elle un certain talent. Elle était très concentrée, investie et douée. Nikki s’est entrainée dur. Elle s’est démarquée. Je savais qu’un jour elle représenterait fièrement le Canada. Nikki s’est aujourd’hui développée en cavalière très talentueuse et professionnelle. Elle a représenté le Canada avec honneur et distinction. Il n’y a absolument aucune chance que Nikki puisse nuire à l’équipe ou à elle-même. Nikki a non seulement tout mon soutien, et j’aurais été fier de représenter le Canada à ses côtés” 

J'aime 163

Réagissez