Mercredi 13 novembre - 12h04 | Lucas Tracol

Un “futur crack” pour Pénélope Leprevost

Un “futur crack” pour Pénélope Leprevost

Robin Le Squeren et Galak d'Ellipse au CSI 2* de Valkenswaard, en août.
Crédit : Sportfot

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter

Pouvant déjà compter sur quelques perles dans ses écuries, Pénélope Leprevost a intégré une nouvelle recrue à son piquet. La championne olympique par équipes va désormais compter sur Galak d’Ellipse, un fils d’Untouchable avec une mère par Larino. Interviewée à l’occasion du CSI 5*-W de Lyon, Pénélope Leprevost avait évoqué l’arrivée d’un “futur crack” de huit ans dans ses écuries. Son ami Kamel Boudra a révélé l’identité dudit crack ce matin. 

Né chez Marie et Frédéric Busquet aux écuries d’Ellipse, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Nantes, Galak d’Ellipse a débuté la compétition en 2015 sous la selle de Robin le Squeren. Monté ensuite par Frédéric Busquet, le gris a finalement retrouvé son premier cavalier en avril après une chute du propriétaire et naisseur. Le hongre a déjà pris part à quelques Grands Prix CSI 2*, dont celui de Royan, en juin. Il y avait terminé douzième après un premier parcours sans faute, disponible en images ci-dessous.