Vendredi 05 septembre - 12h54 | Léa Dall'Aglio

TOUTES LES RÉACTIONS DU JOUR

GrandPrix-replay.com vous fait suivre les réactions des athlètes à l'issue du test technique des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014 en Normandie.

Lukas Wacha et Jasmin Lindner : 'C’est un sentiment incroyable pour nous ! Atteindre 9, c’est vraiment rare ! Ce n’est pas notre meilleure note, nous avons déjà obtenu 9.17, dans un CVI au Qatar, mais jamais en championnat. Nous avons obtenu un 10 en artistique. Cela faisait partie de nos objectifs de l’atteindre ! Nous avons notre propre chorégraphe, et elle nous a lancé le défi de l’obtenir. Quant à l’osmose qui nous unit, c’est vraiment une des parts les plus importantes du Pas-de-deux, ce qui nous permet de réussir. Même si je (Lukas) court en individuel, nous nous sommes tous les deux concentrés sur le Pas-de-deux. C’est trop difficile de donner le meilleur sur deux disciplines ! L’individuel, c’était plutôt pour m’amuser. D’autant que mon cheval habituel était malade, il est resté en Autriche. J’ai concouru sans m’entraîner sur le cheval que j’ai pu trouver.'

Davy Delaire : 'Aux derniers JEM, les trois garçons en tête avaient seulement onze millièmes d’écart. Donc ce n’est pas confortable, mais ce n’est pas étonnant. C’était le programme qui nous inquiétait le plus, car on sait qu’Erik Oese y est très fort et on ne voulait pas perdre l’avance qu’on avait. Nicolas Andréani s’est vraiment sublimé, car c’est clairement le programme où il est derrière les autres – Erik et Jacques Ferrari sont normalement meilleurs que lui. Jacques a vécu un programme un peu plus dur, il était un peu plus tendu. Il réalise quand même bien ses éléments techniques. Il y a des fautes sur les transitions, mais elles coûtent moins cher. Il aurait été en mesure de sortir en tête s’il avait déroulé comme d’habitude. Ce qui aide beaucoup Nicolas, c’est que Just prend des super notes ! Erik, il est grand, il est très longiligne… Deux éléments on fait la différence : l’aiguille, il frôle les 10 alors que les Français sont à 7-8, et le push-up. Quant à Vincent, très bien ! Il n’a pas le métier des deux autres, et là il s’est vraiment libéré. Anne-Sophie très bien aussi ! Le cheval se bonifie de passage en passage. Elle perd un peu de points sur ses deux derniers éléments, mais il y a de bonnes choses.'

Jacques Ferrari : 'J’ai eu du mal à rentrer dans mon Technique, j’étais tendu, tendu ! J’espère redresser la barre demain, je ne suis pas très satisfait. Je me suis laissé parasiter par pas mal de choses, je me suis fait mal au dos hier… Je ne veux pas me donner d’excuses, mais j’ai eu du mal à rentrer dedans, tout simplement. Je pense être passé à côté de mon programme. C’est un des passages les plus instables que j’ai proposé dans la saison. On essaiera de faire ce qu’il faut pour demain.'

Nicolas Andréani : 'C’est une réussite pour moi, parce que j’appréhende beaucoup ce programme. Il ne pouvait pas mieux sortir. Comme mes Imposés, qui d’habitude sortent un peu en-dessous ! Je suis vraiment ravi de ma prestation. Le Technique est difficile car d’un côté, on vous demande de vous exprimer, et de l’autre d’être strict sur des figures techniques. Chez moi, c’est soit l’un soit l’autre. Vaciller entre les deux, essayer de donner de l’émotion et d’un seul coup penser à la technique pure, c’est assez dur.

Au niveau de l’émotionnel, c’était quelque chose de très grand à vivre dans ce Zénith. Comme cette thématique du Marceau demande presque à être jouée sur scène, c’était vraiment le lieu idéal ! Je me suis éclaté. Je ne pense pas le présenter à nouveau un jour, donc je l’ai vécu comme une dernière.

Quant à Just, il était super ! On vient de faire trois manches et il est toujours au mieux de sa forme. On devrait pouvoir faire la quatrième demain sans aucun souci. Et dire qu’il y a encore quatre semaines, on ne savait pas encore sur quel cheval j’allais voltiger ! On revient de loin. Et c’est émouvant car c’est aussi la fin de sa carrière – ce sont ses troisièmes Jeux !'

 

 

Vincent Haennel : 'Je suis très content ! Génial, que du bonheur ! Le cheval au top, moi j’ai réussi, la note a suivi… Je n’ai jamais eu 7.7 ! Je crois que je n’étais pas loin de l’état de grâce que tous les sportifs recherchent. J’étais comme dans un rêve, ça se déroulait tout seul. Je suis chaud patate pour demain ! Là, on me dit d’y aller maintenant, j’y vais !'


Anne-Sophie Musset : 'Je suis moins satisfaite qu’hier, effectivement. J’ai été un peu perturbée avant d’entrer en piste, mon cheval n’a pas aimé quelque chose lors de la détente. J’étais moins sereine, j’aurais dû prendre le temps de plus me poser. Il m’aurait fallu deux minutes de plus pour souffler un peu ! Sur la piste, il était très bien, je pense que j’étais, moi, moins avec lui. Je suis un peu déçue parce que j’ai raté des figures que je ne rate pas d’habitude, par exemple la roulade avant, je me suis aidée des coudes alors que normalement je la réussis sans les mains ! C’est ma meilleure figure technique avec l’aiguille. Pour demain, je ne me pollue pas la tête avec des objectifs de résultats. Demain, on abordera l’épreuve comme hier ! J’ai énormément travaillé le Libre, et je me sens mieux dessus que sur un Technique.'

 

Rikke Laumann : 'J’étais un peu sous pression je pense. Je n’ai pas apprécié mon Technique, contrairement aux deux premiers tests où je me suis vraiment fait plaisir. Mon cheval était un peu lent, il y avait beaucoup de bruit… C’était difficile. Mais je serai prête pour demain !'

 

Propos recueillis à Caen par Léa Dall’Aglio


J'aime 185

Réagissez